Du 14 mars à fin mai 2015 (dates de fin à préciser).

Née en 1953 à Strasbourg. Annie Greiner entretient avec les poètes qui l’habitent (Celan, Mandelstam,…) une perpétuelle dispute. Peintre du combat du jour et de la nuit nous ouvre ses cartons. Avec Haug et Malevitch, la peinture lui est littéralement tombée dessus. Un carré noir, légèrement penché, énergiquement élancé sur un fond blanc, zéro des formes: intensité première. Le blanc tu le vois même quand il fait nuit (Carnet, Possest, 1984). Depuis elle ne cesse de peindre, avec obstination, selon une chromochronie, c’est le titre d’une œuvre de Messiaen, qui reste à voir, et dont Annie nous donne l’occasion en nous confiant ses cartons. Par Pierre Roman.

> 9 rue des Pucelles – strasbourg

www.annie-greiner.com

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.