Sirènes, naïades, poissons, hippocampes, méduses, cygnes, grenouilles… Qu’elles soient réelles ou imaginaires, de nombreuses figures aquatiques peuplent l’imaginaire lalique. Une des sources d’inspiration majeures des trois générations d’aristes – René, Marc et Marie-Claude Lalique – ainsi que pour le studio de création actuel.

Du 16 au 11 novembre, le musée Lalique de Wingen-sur-Moder en Alsace organise une exposition qui se déroule en quatre parties. Les trois premières, consacrées aux oeuvres patrimoniales présentent plus de 120 pièces, composées de dessins, bijoux, orfèvrerie et objets en verre. La quatrième montre des pièces en cristal prêtées par la manufacture.

La partie « Lalique observateur de la nature », met en valeur la faune et la flore aquatique qui ont inspiré le créateur et s’articule autour de deux thèmes : la faune et flore subaquatique et la faune autour des étangs. « Lalique artiste » appréhende l’eau dans tous ses états et la manière dont Lalique utilise le matériau et sa technique pour mettre en valeur le monde aquatique. 

« L’imaginaire » traite quant à lui des figures mythiques et légendaires telles que les nymphes, naïades, sirènes et autres femmes poissons. « L’univers » est un espace consacré où les pièces de cristal sortent des vitrines pour prendre vie, parfois de manière tout à fait inattendue.

De nombreuses animations, ateliers et conférences, sont également prévus.

Pour plus d’informations, www.musee-lalique.com

Article : Antoine de Brun

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.