Elle est le fruit d’un brassage digne de nos plus beaux malts. C’est peu dire que l’Alsace et la salsa étaient faites pour se rencontrer. Un ensemble homogène et pourtant infiniment singulier, à la lisière des cultures traditionnelles et de l’enchevêtrement des genres qui constitue son ADN. Oui la salsa, c’est bien l’équivalent espagnol de sauce, pour signifier le mélange de ses influences musicales. Une recette et un caractère qui vous conquièrent le cœur aussi vite que les petons. Strasbourg semble avoir succombé, A bailar !

L’engouement est palpable : le succès des cours, le foisonnement des événements et des associations, les nombreux festivals qui ponctuent l’année ne font que confirmer qu’elle a déjà pointé le bout de son talon dans notre ville. Et ce, dans les bars, centres culturels, ou à même les quais, comme lors des Salsa Docks qui ont débuté il y a peu, organisés à la belle saison par la Ville et l’association Salsa Loca avec un objectif limpide, la salsa pour tous : des soirées dansantes gratuites à l’arrêt de tram Winston Churchill sur la presqu’Ile Malraux, où les passants et danseurs de tout bord peuvent venir s’initier et esquisser quelques pas.

A vrai dire le virus s’attrape facilement : la discipline est abordable par le plus grand nombre, le contact se noue facilement, et les plages horaires comblent même le plus serré des agendas. Des allées des bars aux gymnases ou centres qui font office de salles de cours, le même mot d’ordre : gozar (qui signifie « profiter, se délecter »). Jouir de la langue du corps sans barrières, sans frontières de communication. Le plaisir d’une danse partagée, l’échange de quelques mots au creux de l’oreille, et les corps qui jouent une subtile mélodie. D’ailleurs peu importe que vous soyez au départ aussi malléable qu’un bretzel de 3 jours car à l’écoute de ces quelques notes suaves, un déhanché insoupçonné peut vite s’emparer de vous. De la musique cubaine mais aussi portoricaine, colombienne ou encore dominicaine, de la cumbia, du merengue, de la plena, du mambo, qui se frottent au tumbao, ce rythme de basse syncopée et autres bongos, congas ou timbales. La salsa se revisite à l’infini mais son esprit et ses valeurs sont eux, indéracinables.

Mixité et pratique décomplexée

Finalement qu’y a-t-il de plus naturel que d’inviter une femme à danser ? Les jeunes pousses côtoient le plus naturellement du monde leurs aînés, idem pour le spectre socio-professionnel très large des salseros, qui fait très vite disparaître une quelconque gêne initiale. Enfin le machisme n’y a pas sa place, et si l’homme guide, c’est bien la femme qui mène la danse.

Et il y en a pour tous les goûts ; que vous soyez un aficionado de la culture afro-caribéenne ou que préfériez danser sans vous plonger dans une identité trop marquée, vous trouverez vos marques à Strasbourg. Une variété de styles et une liberté de pratique somme toute rare. Aussi car la salsa n’est pas soumis au joug d’une quelconque fédération.

Les festivals et les soirées ont de leur côté pignon sur rue : Festival Rumba y Candela, Salsa Stras Festival, les soirées de clôture de saison des associations, bref de quoi danser toute l’année. Mais n’allez pas parler de concurrence aux associations, la guerre aux adhérents et les coups bas n’existent pour ainsi dire pas, ou plutôt sous la forme d’une saine concurrence. Les échanges sont fréquents, à l’instar du Punto Latino de début juin, une journée de Workshops et une grande soirée des associations qui réunissent les acteurs locaux de la salsa. Alors néophytes ou confirmés salseros et salseras de tout bord, ce mois-ci (et les autres) un seul mot d’ordre : A bailar !

L’Agenda Salsa à venir :

Du 3 juin au 16 septembre : Salsa’Docks
Tous les lundis soirs de 19h à 22h sur la plateforme au niveau de l’arrêt de tram Winston Churchill derrière l’UGC Ciné Cité, Strasbourg se transforme en piste de danse géante. Cet évènement Salsa Loca est libre et gratuit. Le mot d’ordre : venir avec sa bonne humeur et l’envie de partager sa passion.
www.salsaloca.fr

Les 28, 29, 30 juin : Salsa Stras’ Festival 2013
Festival international de salsa à Strasbourg-Lampertheim (organisé par Passions Partagées)
www.salsastrasfestival.fr

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.