Sans aucun doute, Meryl Streep est en route vers l’Oscar avec son rôle interprété à la perfection dans ce film biographique. D’un mimétisme parfait, la grande actrice américaine incarne Margaret Thatcher au détail près. Un biopic qui retrace l’ascension et la chute du Premier Ministre britannique, l’adoration à la haine que les anglais ont pour la première et seule femme au pouvoir.

Une figure politique forte, intransigeante et déterminée, – son surnom La dame de Fer lui va à ravir ! – qui a su imposer la féminité dans une société machiste et patriarcale. Mais au fil d’un film qui tire parfois un peu trop en longueur, on découvre le vrai visage de « Maggie », une femme traumatisée, nostalgique de sa vie de famille et atteinte d’une démence très avancée. Un reproche que l’on peut d’ailleurs accorder à ce film de Phyllida Lloyd : un scénario qui insiste trop sur la décadence du personnage au détriment des actions politiques trop survolées.

Un film pourtant bien rythmé grâce aux flashbacks permanents. Bref, une heure quarante-cinq de rebondissements qui dressent le portrait d’une figure emblématique vieillie et perdue, et pour qui le spectateur n’a que de la compassion et de l’attendrissement.

Fin de séance, les avis restent très mitigés : certains attendaient un scénario beaucoup plus fouillé, pour en connaître plus sur cette dame à la fois adulée et détestée. Mais le déplacement en vaut le détour rien que pour la prestation de l’actrice. Rendez-vous à la cérémonie des Oscars dès le 26 février prochain !

Article rédigé par Charlotte Baechler

 

 

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.