A Lire!
Accueil » News » Appel à candidatures : 9e édition du concours Talents Contemporains

Appel à candidatures : 9e édition du concours Talents Contemporains

La Fondation François Schneider a pour ambition de découvrir, d’accompagner et de révéler de nouveaux talents au grand public et de soutenir la création contemporaine sur le thème de l’eau.
Avec le Concours « Talents Contemporains » créé en 2011, elle apporte son soutien aux créateurs avec notamment l’acquisition de leurs œuvres et leur exposition au centre d’art de la Fondation accompagnée de l’édition d’un catalogue.

>> Chaque année, plus de 1 000 artistes d’une centaine de pays proposent leur candidature.

>> Après sélection d’une quarantaine de finalistes par quatre comités d’experts, un Grand Jury International, choisit au maximum sept lauréats.

>> La dotation annuelle maximale est de 300 000 euros.

> Les sept lauréats reçoivent chacun 20 000 euros pour l’acquisition de leur œuvre, tandis que 160 000 euros constituent une aide à la production pour les œuvres candidates présentées sous forme de projets (sculpture ou installation). La répartition étant opérée selon les besoins des artistes et des décisions du jury.

À ce jour, 56 artistes ont été récompensés.

LES OBJECTIFS

Avec le Concours « Talents Contemporains », la Fondation souhaite :
– Inciter les artistes à s’approprier le thème de l’eau qui appartient à l’histoire de l’art depuis toujours.
– Amener les artistes à réfléchir, à regarder, à analyser et critiquer, à détourner et utiliser l’eau, ses propriétés, ses symboles, ses outils et ses enjeux.
– Offrir aux artistes une visibilité auprès de tous les publics.
– Favoriser les échanges et la mise en réseau des artistes avec les acteur culturels.
– Éveiller le public, notamment les plus jeunes, à l’art contemporain, et leur permettre, à travers le thème de l’eau, de ressentir et de mieux percevoir la diversité des regards.

LE THÈME DE L’EAU

Le thème de l’eau prend un sens tout particulier au sein du Centre d’art contemporain de la Fondation. Celui-ci est en effet installé dans l’ancienne usine d’embouteillage des sources de Wattwiller. L’eau est ainsi omniprésente, aussi bien dans les œuvres exposées que dans l’architecture elle-même du Centre d’art.

Depuis toujours, l’eau est source d’inspiration artistique. Au temps de l’Égypte antique déjà, la représentation de l’ondulation de l’eau était l’un des hiéroglyphes les plus utilisés. Au cours des siècles, de nombreux poètes et écrivains ont loué ses vertus par écrit tandis que des musiciens s’en inspiraient dans la composition de leurs mélodies, que des peintres dessinaient les méandres des lacs, mers et rivières qu’ils découvraient ou que des artistes multipliaient les techniques afin de retranscrire sa puissance plastique.

En effet, l’eau, essentielle à la vie et au développement de l’humanité, est multiple et singulière. Elle est l’un des quatre éléments naturels qui, avec l’air, le feu et la terre, composent l’univers. Au cœur des mythes et des religions et à la fois signe et symbole, elle change de forme en permanence. L’eau est certes une ressource naturelle mais pour une grande partie de la population, elle est le bien le plus rare. Il s’agit donc ici d’un sujet mêlant arts, sciences, géographie, politique, économie, identité et encore bien d’autres champs d’analyse.

Les candidats sont libres d’interpréter ce thème sous toutes ses formes.

LES MODALITÉS DU CONCOURS
Ce Concours est ouvert aux candidats de toutes nationalités, de tous âges, et dans les disciplines des arts plastiques et visuels suivantes : peinture, dessin, sculpture, installation, photographie, vidéo  ou toute autre forme d’art plastique ou visuel.

Pour les installations et les sculptures, les artistes ont la possibilité de présenter soit une œuvre existante soit un projet. Dans le cadre d’un projet, un budget de production doit être joint.

Pour les autres formes artistiques, seule une œuvre existante peut être présentée. Aucun budget supplémentaire de production ne peut être attribué pour des peintures, dessins, photographies ou vidéos.

Chaque candidat ne pourra présenter qu’une seule œuvre ou qu’un seul projet.

LA DOTATION

Parmi les candidats seront choisis au maximum 7 lauréats « Talents contemporains » qui recevront :
– Chacun 20 000€ pour l’acquisition de leur œuvre.
– L’œuvre entre dans la collection de la Fondation.

Font également partie de la dotation :
– Une exposition collective au sein du centre d’art de la Fondation.
– Une publication bilingue présentant les travaux des lauréats.

Pour la réalisation des œuvres présentées sous forme de projets (sculpture ou installation), une enveloppe maximale de 160 000€ est mise à disposition, fragmentée entre les différents projets selon les besoins des artistes et les décisions du jury. Dans ce cas, les dossiers devront comporter un budget détaillé des coûts de production avec devis. Le budget ne doit pas excéder 100 000 € par projet. Pour les photographies et les vidéos, dans le cas où le tirage n’est pas unique, la dotation est de 10 000 € (se reporter au règlement pour les détails).

LE DÉROULEMENT DU CONCOURS

Sur la thématique de l’eau, les artistes sont invités à soumettre leurs propositions, réalistes ou utopiques, figuratives ou abstraites, en portant un regard singulier et sensible sur ce thème.

LE CALENDRIER

– 2 septembre 2019 à 10h 2 novembre 2019 à 23h59 (heure locale) : Appel à candidatures
– Décembre 2019 – février 2020 : les Comités d’Experts présélectionnent une quarantaine de finalistes
– Mars 2020 : Annonce des finalistes à la presse, sur le site web et sur les réseaux sociaux de la Fondation
– Avril 2020 : Choix des lauréats par le Grand Jury International
– Mai 2020 : Annonce des lauréats au Centre d’art contemporain de la Fondation François Schneider à Wattwiller

NB : La Fondation se réserve le droit de modifier les dates.

+ d’infos

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les anciens bâtiments industriels de la Coop constituent l’un des sites structurants du projet urbain Deux-Rives / Zwei Ufer, qui traduit sur plus de 250 hectares l’ouverture de Strasbourg sur le Rhin et lʼAllemagne.

Un week-end pour découvrir le quartier culturel et les artistes de la nouvelle COOP, La Virgule

Les anciens bâtiments industriels de la Coop constituent l’un des sites structurants du projet urbain ...