Accueil » News » Artiste » Timothée Boubay, cosmic boy
© Bartosch Salmanski

Timothée Boubay, cosmic boy

Pour illustrer notre 79e numéro, c’est à un jeune artiste du nom de Timothée Boubay connu sous le blaze Using que nous avons fait appel. Graphiste et illustrateur, mais également barman et Dj résident au Kalt (sous un autre blaze : Halès), Timothée combine sa passion pour la musique électronique et son amour pour le monde de la nuit en mêlant différentes activités qui sont intrinsèquement complémentaires. Avec son univers à part, marqué par ses diverses influences, qu’elles proviennent du milieu du cinéma (contemplatif, horrifique…), de la musique, ainsi que toute la vague fantastique (illustration, BD, magazines…) l’artiste s’est rapidement imposé comme un référent dans le milieu événementiel.

 

Timothée est né dans le Sud-Ouest. Fils de pasteur, il est amené durant son enfance à voyager dans tout l’hexagone, avant finalement de poser ses valises en Alsace. Très vite, il s’intéresse aux arts plastiques et s’essaye au graffiti. Une porte d’entrée qui l’amène à entreprendre des études dans le domaine artistique. Tel un électron libre, il ne parvient pas à rester dans une voie traditionnelle faite de diplômes et d’apprentissages théoriques. Il encaisse quelques échecs mais ne se décourage pas. Timothée sait ce qu’il veut, et se donne, coûte que coûte, les moyens d’y arriver. Au fil du temps, il travaille son trait de manière autodidacte, prend ses marques, s’inspire de ses influences et évolue dans divers médiums avant de se spécialiser dans le graphisme et l’illustration.

Son travail
Timothée est un jeune homme qui a besoin d’évoluer dans un environnement dynamique. C’est à Strasbourg qu’il trouve ce qu’il recherche. Passionné de musiques électroniques, il fonde en 2014, avec quelques amis à lui, une association : Mercure. Un collectif qui rassemble des artistes dans les domaines de la musique électronique, mais aussi des arts visuels, visant à mêler ces derniers au service de nuits à multiples pôles artistiques. Avec cette association, ils organisent de nombreuses soirées dans différents lieux strasbourgeois comme le Studio Saglio ou encore le regretté Mudd Club. Dès lors, Timothée s’attèle à la création de chaque visuel. Il se fait remarquer et décroche quelques commandes. Tout d’abord pour diverses associations strasbourgeoises comme Consonance, Bande Magnétique, Les Ills, 4Vingt, Smile This Sound. Petit à petit, les choses se mettent en place. C’est alors que le Mudd Club fait appel à lui et lui confie la réalisation de pas moins de 200 visuels. Logiquement, il continue dans cette lignée et collabore avec plusieurs artistes indépendants et réalise les visuels de leurs vinyles. Klusā Daba, Letherique ou encore NMSS, pour ne citer qu’eux, sont de ceux qui ont fait appel au jeune illustrateur.

Quand je fais de l’illustration, on me laisse souvent carte blanche

Au fil du temps, il délaisse le graphisme à proprement parlé pour se tourner vers l’illustration. Ce domaine lui offre une plus grande liberté de création et lui permet de prendre plus de plaisir. Il utilise néanmoins les mêmes outils de PAO et certaines techniques graphiques comme les vecteurs. Timothée fait partie de cette jeune génération connectée, qui évolue avec les nouvelles technologies. Un nouveau regard qui apporte à ces créations un aspect presque futuriste, en contraste avec ses influences principalement tirées de la culture SI-FI des années 70-80. Si on devait caractériser ses créations avec quelques mots clefs, ils seraient : spatial, coloré, organique et statique. Le jeune artiste voue une fascination au vide et par conséquent à l’espace. Des notions qu’il lie à l’apaisement et à l’émerveillement. C’est un aspect qu’on retrouve dans bon nombre de ses illustrations et qui accessoirement lui permet artistiquement de centrer le visuel sur un point précis. Il cherche à créer une mythologie entre ses différents travaux, qui sont souvent construits dans un seul et même univers. Une sorte de mise en abyme. Son travail se porte principalement sur des recherches autour de l’esthétisme, de la symbolique et l’iconographie. À l’aide de différentes formes, comme le cercle (symbolique pure) ou le piédestal (en écho à l’élévation et la domination), Timothée donne un sens à ses créations. Une sorte de signature qu’il appose sur bon nombre de ses travaux.

Je m’inspire plus de vieilleries que d’artistes actuels

Parallèlement à sa carrière de graphiste-illustrateur, Timothée travaille en tant que Dj et barman. Deux activités du monde de la nuit qui sont en corrélation avec son attrait pour le milieu événementiel et sa passion pour les musiques électroniques.

Ses actualités
Depuis le début de la saison 2018-2019, Timothée réalise les visuels de l’association mulhousienne Bass Couture. Une collaboration évidente pour l’illustrateur et pour l’association qui a pour but de promouvoir les arts électroniques, numériques et graphiques, tout comme Mercure. Il continue également de produire des visuels pour Phil, l’ancien gérant du Mudd Club qui organise régulièrement des soirées, au travers des concepts Mothership et OMFUG. Timothée prend également le temps de se concentrer sur des projets personnels : une série de visuels sérigraphiés, la création de son site internet qui verra le jour d’ici la rentrée ainsi qu’une exposition à venir. On lui souhaite plein de belles choses pour la suite !

Site : behance.net/using-art
Facebook : Using
Instagram : @using.hales

La couv’ vue par l’artiste :

« J’ai décidé de représenter la vitesse dans cette illustration en utilisant des véhicules en mouvement, inspiré en grande partie d’animations japonaises, dans un univers spacial qui me représente assez bien je trouve. »

Test du tac au tac :

> Quel est ton endroit préféré dans le monde ? Ma chambre
> Si tu devais garder une seule musique, ça serait laquelle ? Abul Mogard – Half Light of Dawn
> Quel est ton plus gros défaut ? Grognon
> Si tu devais crier quelque chose dans la rue, ça serait ? Genau !

Emilie Jade Vauban

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Pour cette 9e saison, nous mettons toujours plus de cœur à vous partager chaque semaine des idées sorties originales et décalées. Faites le plein de culture avec Coze Magazine !

Les coups de coeur de COZE Magazine : du 16 au 22 septembre (semaine 38)

Pour cette 9e saison, nous mettons toujours plus de cœur à vous partager chaque semaine ...