Accueil » Expo and co » Archives » Charles Rouges, la conservation par l’image

Charles Rouges, la conservation par l’image

Du 1er au 31 mars 2019
Vernissage : vendredi 1er mars à partir de 18h30

Charles Rouge fait partie de ces célèbres inconnus que l’on retrouve au détour d’une lecture, d’une œuvre ou d’une citation, ou parce qu’ils ont eu à un moment de leur vie une action sur l’histoire – la petite comme la grande. Charles Rouge a été, à un moment de sa vie, un peu de tout cela à la fois, et non uniquement un des propriétaires de la Seigneurie, qu’il appelait le « manoir ». En 1865, il est nommé percepteur. La guerre de 1870 et son refus de travailler pour l’occupant, le font opter pour la nationalité française, l’obligeant, lui et son épouse, à quitter l’Alsace. En 1878, des soucis de santé le font retourner dans sa région natale. C’est à ce moment-là que Charles Rouge parcourt cette Alsace qu’il aime tant et fait des portraits à l’aquarelle de ses paysages, de ses rivières, de ses pierres et de ses châteaux. Durant cette période, il prend conscience, plus qu’auparavant, de la richesse de ce patrimoine et souhaite que celui-ci soit protégé, répétant à qui veut l’entendre – ou non – que les bombardements de 1870 ont causé des pertes irremplaçables. Dès lors et jusqu’ à la fin de sa vie, Charles Rouge poursuit son travail d’inventaire, dessine, copie et écrit pour faire prendre conscience aux autorités de l’intérêt de sauvegarder le patrimoine.  Il insiste surtout pour qu’on forme la jeunesse au dessin d’imitation. La sauvegarde du patrimoine doit être l’affaire de tous. Cette exposition retrace la démarche et la volonté d’un homme passionné par l’Alsace, ainsi que sa pugnacité à vouloir sauvegarder ce patrimoine, plus que le travail de l’artiste lui-même, perçu par ses contemporains — et avec raison — comme un travail documentaire. Les Ateliers de la Seigneurie, où Charles Rouge et ses deux filles ont vécu et dont il avait fait un musée, se devaient de lui rendre cet hommage, en montrant que son travail, comme sa manière de concevoir le patrimoine, n’ont jamais quitté le « manoir ». Aujourd’hui, sa maison témoigne de notre volonté de présenter le patrimoine alsacien, de le faire vivre par des actions en direction des publics, exauçant ainsi son rêve et son combat. L’exposition est enrichie des prêts de collectionneurs privés, mais également des collections de Charles Rouges conservées au cabinet des Estampes et des Dessins de Strasbourg, aux Archives départementales du Bas-Rhin et à la Mairie d’Andlau.

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L’épopée Leclerc, l’aventure continue

Du 13 septembre au 17 novembre 2019 Exposition visible uniquement le mercredi après-midi La 2e ...