Accueil » News » Les coups de coeur de COZE Magazine : du 28 janvier au 3 février

Les coups de coeur de COZE Magazine : du 28 janvier au 3 février

L’Alsace bouge, elle ne manque pas d’idées sortie et d’évènements : une fois de plus, on va vous le prouver avec nos coups de coeur hebdomadaires ! Faites le plein de culture avec Coze Magazine !

Touch me – Biennale d’Art Contemporain de Strasbourg
Jusqu’au 3 mars
À l’Hôtel des Postes, Strasbourg

Dès le 15 décembre, et ce, jusqu’au 3 mars 2019, Strasbourg servira de toile de fond à une grande manifestation internationale d’art contemporain.

Jusqu’au 3 mars, Strasbourg sert de toile de fond à une grande manifestation internationale d’art contemporain. Portée par la galerie associative IMPACT, la première Biennale d’Art Contemporain de Strasbourg a pour objet « l’Homme à l’ère du numérique », un questionnement fondamental au cœur de nos préoccupations actuelles. Au sein de l’Hôtel des Postes, l’exposition de la première édition, intitulée TOUCH ME, invite le public à s’interroger sur nos rapports aux nouvelles technologies et sur la façon dont internet a profondément modifié nos comportements et notre société. Ainsi, au travers de plus de 40 œuvres, près de 20 artistes de 9 nationalités livrent leur regard et ressenti… On peut y découvrir le travail de Sarah Ancelle-Schönfeld, Aram Bartholl, Vincent Broquaire, Paolo Cirio, Claude Closky, Alain Della Negra & Kaori Kinoshita, Constant Dullaart, Mark Farid, Jia, Philipp Lachenmann, Florian Mehnert, Harding Meyer, Adrien Missika, Trevor Paglen, Evan Roth, Anick Joyce Sadiq et Louis-Philippe Scoufaras.
+ d’infos

Atelier dancefloor
Le 31 janvier, 12h
Dans le bâtiment Le Portique (campus unviersitaire), Strasbourg

À l'occasion du spectacle Les Rois de la piste de Thomas Lebrun, qui sera présenté à Pôle-Sud les 29 et 30 janvier, deux événements parallèles, une rencontre et un atelier dancefloor, seront proposés aux étudiants de Strasbourg.

À l’occasion du spectacle Les Rois de la piste de Thomas Lebrun, qui sera présenté à Pôle-Sud les 29 et 30 janvier, deux événements parallèles, une rencontre et un atelier dancefloor, seront proposés aux étudiants de Strasbourg. Rendez-vous au Portique (Campus de l’Esplanade) le 30 janvier pour une rencontre avec le chorégraphe. Le 31 janvier, la Carte culture convie les étudiants à participer à un Atelier Dancefloor, au Portique également. Cet atelier, destiné aux étudiants, permettra aux participants de ressentir de manière sensible le processus au cours duquel en boîte de nuit, la piste de danse fédère une mixité de population en une microsociété provisoire aux élans exutoires communs. Après une initiation, à quelques pas de danse issus des pratiques des discothèques, il s’agira pour chacun d’inventer sa propre gestuelle et de développer sa propre singularité. Chacun pourra exprimer sa personnalité visible ou intime avec comme crédo : « Sur la piste, je suis le roi ».
+ d’infos

Festival Les Sacrées Journées
Du 31 janvier au 3 février
À Strasbourg (différents lieux) et Colmar

La rencontre de l’autre et de ses différences : voici la promesse que tient le festival Les Sacrées Journées de Strasbourg depuis quelques années déjà. Rendez-vous du 31 janvier au 3 février pour la 7e édition de cet événement unique en son genre en France.

La rencontre de l’autre et de ses différences : voici la promesse que tient le festival Les Sacrées Journées de Strasbourg depuis quelques années déjà. Rendez-vous du 31 janvier au 3 février pour la 7e édition de cet événement unique en son genre en France. Lors de concerts-rencontres, qui se succèdent chaque soir, trois artistes ou ensembles de spiritualités et religions différentes (Christianisme, Judaïsme, Islam, Bouddhisme, Hindouisme) se produiront dans les lieux de culte strasbourgeois comme la Cathédrale, la Synagogue de la Paix, la Grande Mosquée, l’Eglise St Thomas, le Pagode ou encore la Cité de la Musique et de la Danse. L’occasion de dépasser les préjugés, la peur, les rejets avec de la musique !
+ d’infos

Festival Momix
Du 31 janvier au 10 février
À la Créa, Kingersheim et dans toute l’Alsace

© Festival Momix

Le festival incontournable, Momix, revient du 31 janvier au 10 février pour un nouveau temps fort autour du spectacle vivant consacré au jeune public, et pas des moindres, le 28e ! Avec pour centre névralgique le Créa de Kingersheim, initiateur du festival, mais également de nombreux hors les murs avec « Momix en Balade », dans le Haut-Rhin et le Bas-Rhin, le festival affirme sa force sur le territoire alsacien. Le festival Momix porte le beau projet d’ouvrir l’imaginaire du jeune public par le biais de la poésie et de la création théâtrale. Chaque année, de plus en plus de monde viennent participer à cette grande fête qui dépasse le domaine de l’enfance pour rassembler jeunes spectateurs et adultes qui ont gardé leur âme de môme. Pour cette nouvelle édition, les organisateurs proposent notamment un éclairage sur la création allemande. Mais le festival confirmera également son envergure internationale en accueillant des artistes des quatre coins de France mais aussi de Belgique, d’Allemagne, d’Italie, du Québec et même de Finlande. Momix soumet une programmation ambitieuse, comme chaque année, qui défend les valeurs humanistes et qui interroge le spectateur comme un citoyen actif.
+ d’infos

Vernissage : Exposition photo rétrospective – NL Contest 2018
Le 1er février, 18h
À la Galerie L’Ecrin, Strasbourg

2019 signe la 14e édition du NL Contest, le Festival International des Cultures Urbaines de Strasbourg. Une nouvelle année qui sera marquée par quelques nouveautés pour l’association Nouvelle Ligne, organisatrice du festival. Parmi elles : le lancement d’une série d’expositions photo rétrospective. Un temps fort autour de l’image, aspect relativement important dans le milieu des cultures urbaines, qui aura pour vocation de s’inscrire dans le temps. À cette occasion, l’association Nouvelle Ligne, vous donne rendez-vous, du 1er au 17 février 2019 à la galerie L’Ecrin de Strasbourg, pour (re)découvrir les plus belles images de l’édition 2018. À découvrir : 27 photographies issues des 2748 clichés de nos photographes officiels, Bartosch Salmanski, Sébastien North, Sébastien Audige, Julia Wencker et Anthony Ulrich, sélectionnés par les membres actifs de l’association. Une belle manière de mettre à l’honneur les différents aspects du festival, passant du côté sport à la musique ou encore au graffiti, sans oublier le côté décalé et familial de l’événement ! Vernissage en présence des photographes et membres actifs de l’association.
+ d’infos

La Religieuse
Le 1er février, 20h
Au Point d’Eau, Ostwald

En plongeant dans La Religieuse, œuvre incontournable de Diderot, le Collectif 8 poursuit sa recherche entre théâtre, vidéo et arts numériques et propose une vision d’actualité sur l’endoctrinement, l’objetisation de l’individu et sa dissolution dans la communauté.

En plongeant dans La Religieuse, œuvre incontournable de Diderot, le Collectif 8 poursuit sa recherche entre théâtre, vidéo et arts numériques et propose une vision d’actualité sur l’endoctrinement, l’objetisation de l’individu et sa dissolution dans la communauté. Une pièce, coup de coeur du club de la presse en 2016, qui sera présentée au Point d’Eau à Ostwald le 1er février. Dans cet hymne d’espoir et de liberté, deux comédiennes incarnent la dualité du personnage de Suzanne Simonin, à la fois interprète et observatrice, accusée et avocate. Diderot dépeint un monde complexe, entre perversion et détournement sulfureux, d’où émerge le cheminement d’une femme vers son indépendance, affirmant son droit à la justice et à la liberté.
+ d’infos

Lomepal
Le 1er février, 20h
Au Zénith Europe, Strasbourg

Il est peu probable que vous soyez passés à côté de Lomepal, le rappeur parisien, aussi connu pour son talent pour le skateboard. Dans le cadre de sa tournée des Zéniths, il fera étape dans la capitale alsacienne le 1er février.

Il est peu probable que vous soyez passés à côté de Lomepal, le rappeur parisien, aussi connu pour son talent pour le skateboard. Dans le cadre de sa tournée des Zéniths, il fera étape dans la capitale alsacienne le 1er février. L’occasion de faire découvrir au public ses nouveaux titres, issus de son deuxième album « Jeannine » ainsi que ceux qui l’ont propulsé au sommet de la gloire comme les morceaux Yeux disent, 70, Palpal ou encore Ray Liotta, parmi d’autres. En bref, n’attendez pas pour prendre vos places !
+ d’infos

Fragments Folk
Le 1er février, 19h
À la Bouilloire, Marckolsheim

Que disent les artistes folk, à travers leurs chansons, du monde qui les entoure ? Racontent-ils quelque chose des paysages et des lieux où ils vivent ? Rendez-vous à la Bouilloire à Marckolsheim le 1er février, pour la projection du documentaire Fragments Folk de Thomas Lincker.

© Fragments Folk

Que disent les artistes folk, à travers leurs chansons, du monde qui les entoure ? Racontent-ils quelque chose des paysages et des lieux où ils vivent ? Rendez-vous à la Bouilloire à Marckolsheim le 1er février, pour la projection du documentaire Fragments Folk de Thomas Lincker, accompagné d’un concert de Me & the Molku Queen. À travers Fragments Folk, partez à la rencontre d’une dizaine de musiciens, de « songwriters », en France et aux Etats-Unis, des Vosges du Nord à New York City et la Nouvelle Angleterre. Des artistes, à contre-courant des modèles économiques dominants, qui nous font prendre conscience de notre propre rapport au monde d’aujourd’hui et nous interpellent par la simplicité et l’authenticité de leur démarche. Par le regard qu’ils posent sur le monde, ils nous invitent à ralentir, nous poser et nous reconnecter à notre nature.
+ d’infos

BONUS : L’Ososphère de retour en 2019
Du 13 au 22 septembre 2019, L’Ososphère se déploiera de nouveau sur le quartier de La Laiterie – qu’elle habita jusqu’en 2009 -, pour y proposer 4 nuits électroniques (les 13 & 14 et 20 & 21 septembre), une exposition In Situ, un programme de performances et de croisières sonores, un Café Conversatoire, un Pop-Up District et autres impromptus. Poursuivant ainsi une nouvelle ère de sa trajectoire entamée il y a vingt ans, L’Ososphère implantera également une série de catalyseurs urbains dans Strasbourg. Plus d’infos prochainement…

Bonne semaine !

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les 22 et 23 juin, l’INA et la Ville de Strasbourg proposeront une immersion dans l’univers d’Alain Bashung à travers la richesse de ses fonds d’archives.  Dans la rue du Jeu des Enfants ; l’espace urbain, les commerces et les cours intérieures seront le théâtre d’une exposition à ciel ouvert accessible à tous.

« Bashung comme un écho », un week-end événement à Strasbourg !

Les 22 et 23 juin, l’INA et la Ville de Strasbourg proposeront une immersion dans ...