Accueil » CozeApp » Un atelier dancefloor pour les étudiants, dans le cadre du spectacle Les Rois de la Piste
À l'occasion du spectacle Les Rois de la piste de Thomas Lebrun, qui sera présenté à Pôle-Sud les 29 et 30 janvier, deux événements parallèles, une rencontre et un atelier dancefloor, seront proposés aux étudiants de Strasbourg.

Un atelier dancefloor pour les étudiants, dans le cadre du spectacle Les Rois de la Piste

À l’occasion du spectacle Les Rois de la piste de Thomas Lebrun, qui sera présenté à Pôle-Sud les 29 et 30 janvier, deux événements parallèles, une rencontre et un atelier dancefloor, seront proposés aux étudiants de Strasbourg.

Rendez-vous au Portique (Campus de l’Esplanade) le 30 janvier pour une rencontre avec le chorégraphe.

Le 31 janvier, la Carte culture convie les étudiants à participer à un Atelier Dancefloor, au Portique également. Cet atelier, destiné aux étudiants, permettra aux participants de ressentir de manière sensible le processus au cours duquel en boîte de nuit, la piste de danse fédère une mixité de population en une microsociété provisoire aux élans exutoires communs.

Après une initiation, à quelques pas de danse issus des pratiques des discothèques, il s’agira pour chacun d’inventer sa propre gestuelle et de développer sa propre singularité. Chacun pourra exprimer sa personnalité visible ou intime avec comme crédo : « Sur la piste, je suis le roi ».

LES ÉVÉNEMENTS :

> Les rois de la piste
de Thomas Lebrun – CNN de Tours
Les 29 et 30 janvier, 20h30 – Pôle Sud (Strasbourg)

Outre les adeptes du dance floor, la piste de danse, reflet d’une société, fascine les chorégraphes. Les corps bougent, s’exposent, dévoilant les êtres et leurs motivations. Du plaisir de danser à celui d’être vu, dans Les rois de la piste, Thomas Lebrun s’empare avec jubilation de ces armes de séduction massive.
«Mais de quoi donc est faite la piste de danse, cette micro société provisoire aux élans exutoires communs?» s’est demandé Thomas Lebrun. La boîte de nuit, le dancing, la discothèque ou encore la boum proposent des espaces à géométrie variable, confinés ou étendus, éclairés ou tamisés, au sein desquels un autre espace, encore plus délimité, regroupe les énergies, dévoile les corps et ses différentes expositions, fédère une mixité de population.
Le chorégraphe s’est saisi avec délectation de ce sujet et questionne, en mode funky, avec le sens du burlesque qu’on lui connaît, la façon dont chaque individu se représente et s’expose. Strass et pacotilles, chemises ouvertes, il s’agit ici d’endosser et de jouer, affronter ces métamorphoses de la nuit. Dans Les rois de la piste, le directeur du centre chorégraphique national de Tours, propose une multitude de focus sur les jeux d’apparences.
Avec humour, son spectacle convoque différents courants de la danse, de la musique et de la mode populaires liés à ces lieux depuis les années 70. Entre provocante séduction ou mise à nu mensongère, utilisant l’investigation, le divertissement, la caricature et le travestissement, Thomas Lebrun tire son propos vers la critique sociale, une réflexion acidulée sur la représentation et la place de soi sur un plateau. Une pièce satirique aux accents crus et tendres.
> Rencontre avec Thomas Lebrun
Le 30 janvier, de 12h30 à 13h30 – Bâtiment Le Portique, Salle d’évolution (Campus de l’Esplanade, Strasbourg)
En partenariat avec l’Université de Starsbourg – SUAC par son dispositif Carte Culture.
Rencontre avec le chorégraphe Thomas Lebrun autour du spectacle Les rois de la piste.
> Atelier dancefloor avec Véronique Teindas, danseuse de la cie Thomas Lebrun
Le 31 janvier, de 12h à 14h – Bâtiment Le Portique, Salle d’évolution (Campus de l’Esplanade, Strasbourg)
En partenariat avec l’Université de Strasbourg – SUAC par son dispositif Carte Culture
-> À destination des étudiants de l’Université de Strasbourg

Mené par Véronique Teindas, interprète du spectacle Les Rois de la piste, l’atelier permet aux participants de ressentir de manière sensible le processus au cours duquel en boîte de nuit, discothèque, la piste de danse fédère une mixité de population en une micro-société provisoire aux élans exutoires communs. Après une initiation à quelques pas de danse issus des pratiques des discothèques, il s’agit pour chacun d’inventer sa propre gestuelle et de développer sa propre singularité. Chacun peut exprimer sa personnalité visible ou intime avec comme crédo : « Sur la piste, je suis le roi ».

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Cette année encore, la ville de Schiltigheim profite du climat propice du premier week-end du mois d’août pour célébrer le malt et le houblon !

La 39e édition de la Fête de la Bière à Schiltigheim : un rendez-vous à ne pas manquer !

Cette année encore, la ville de Schiltigheim profite du climat propice du premier week-end du ...