Accueil » News » Trois temps forts ouverts sur le monde à l’Odyssée
En décembre et janvier, le cinéma Odyssée, réputé pour son ouverture sur le monde, propose trois événements marquants autour du 7e art en mettant à l'honneur la diversité des cultures. Au programme : le 5e mois du cinéma coréen, la 7ème rencontre des cinémas et horizons arabes et le 30e mois du cinéma turc.
Les Bienheureux de Sofia Djama

Trois temps forts ouverts sur le monde à l’Odyssée

En décembre et janvier, le cinéma Odyssée, réputé pour son ouverture sur le monde, propose trois événements marquants autour du 7e art en mettant à l’honneur la diversité des cultures. Au programme : le 5e mois du cinéma coréen, la 7ème rencontre des cinémas et horizons arabes, tous deux du 5 décembre au 15 janvier et le 30e mois du cinéma turc, du 12 décembre au 15 janvier.

La 5e édition du mois du cinéma coréen
Du 5 décembre au 15 janvier
À l’affiche : neuf films, tous plus remarquables les uns que les autres, dont plusieurs inédits. Une merveilleuse occasion d’apprécier une fois de plus le prodigieux dynamisme de la cinématographie sud-coréenne.

Au programme : A Bittersweet Life de Jee-Woon KimAfter my death de Ui-seok KimBattleship Island de Ryoo Seung-wanBurning de Lee Chang-Dong, Friend de Kwak Kyung-taekJSA (Joint security Area) de Park Chan-WookLa caméra de Claire de Hong Sang-SooLa mémoire assassine de Won Shin Yun et pour finir The man from nowhere de Lee Jeong-beom.

À ne pas manquer :
Le 5 décembre : soirée d’inauguration avec la projection de La mémoire assassine.

Programme complet

La 7e rencontre des cinémas et horizons arabes
Du 5 décembre au 15 janvier
À l’affiche : 12 films récents (fictions et documentaires) d’Algérie, du Maroc, de Tunisie, d’Égypte, du Liban, et des territoires palestiniens. L’histoire y croise l’actualité des destins individuels. Les projections seront accompagnées de débats, de conférences et de rencontres sur la traduction, le roman, la poésie, la photographie, la musique.

Au programme : Les Bienheureux de Sofia Djama, Capharnaüm de Nadine Labaki, Wajib, L’invitation au mariage d’Annemarie Jacir, Strasbourg-Oran : Mémoires d’une rive à l’autre de Jean-Marie Fawer, Enquête au paradis de Merzak Allouache, Hedi (Un vent de liberté) de Mohamed Ben Attia, L’Immeuble Yacoubian de Marwan Hamed, L’Insulte de Ziad Doueiri, Je suis le peuple d’Anna Roussillon, Razzia de Nabil Ayouch, Sofia de Meryem Benm’Barek et Retour à Tunis de Marcello Bivoa.

À ne pas manquer, les événements liés :
> Du 5 décembre au 15 janvier : exposition de photographies d’Oran, proposée par Jean-Louis Hess, avec Abdelhamid Aouragh, Lafaille, Mecheri Miloud, Gilbert de Murcia, Nora Zaïr.
> Le 8 décembre : rencontre autour de la traduction des romans arabes avec Marie Charton et Gilles Gauthier
> Le 8 décembre : soirée d’ouverture avec la projection de L’Immeuble Yacoubian en présence de Gilles Gauthier (ancien consul à Alexandrie, traducteur du roman de Alaa Al-Aswany)
> Le 14 décembre : projection du documentaire Ritorno a Tunisi, avec présentation par Silvia Finzi (professeure de civilisation et d’histoire des migrations à l’Université de La Manouba à Tunis, directrice de la section de la Società Dante Alighieri de Tunis)
> Le 15 décembre : conférence de Silvia Finzi (professeure à l’Université de La Manouba) sur les écrivains italiens de Tunisie
> Le 20 décembre : projection du documentaire Strasbourg-Oran : Mémoires d’une rive à l’autre, en présence du réalisateur
> Le 22 décembre : conférence sur la poésie arabe de Salim Gasti
> Le 14 janvier : projection de Hedi, précédée d’un récital de luth oriental (Syrie) par Kinan Al-Shikh Khoudr (professeur à l’ARES et à l’école de musique d’Ostwald)

Programme complet

30e mois du cinéma turc
Du 12 décembre au 15 janvier
À l’affiche : 10 films turcs

Au programme : Müslüm de Ketche et Can Ulkay, Bizi Hatirla de Cağan İrmak, Hedefim Sensin de Kıvanç Baruönü, Champion d’Ahmet Katıksız, Le poirier sauvage de Nuri Bilge Ceylan, Cercle d’Atil Inaç, Papillons de Tolga Karaçelik, Let the Kid Play – Laissez le gosse jouer de Haci Mehmet Duranoğlu et Atalay Taşdiken, Kedi – Des chats et des hommes de Ceyda Torun et F Tipi Film d’Ezel Akay et Mehmet Ilker Altinay

À ne pas manquer :
Le 20 décembre – 22 décembre – 8 janvier : projection-débat en présence des réalisateurs

Programme complet

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Si vous ne connaissez pas encore PLK (pour «Polak», en référence à ses origines), vous êtes réellement passés à côté de quelque chose ! Propulsé sur le devant de la scène avec son premier album «Polak », ce jeune rappeur est incontestablement l’une des révélations françaises de l’année.

Le jeune « Polak », PLK, en concert à Strasbourg pour la première fois

Si vous ne connaissez pas encore PLK (pour «Polak», en référence à ses origines), vous ...