Accueil » Expo and co » Archives » Jardin d’Eden et Papiers de Soie d’Isabelle Czermak

Jardin d’Eden et Papiers de Soie d’Isabelle Czermak

Du 12 novembre 2018 au 31 décembre 2018
Vernissage : vendredi 23 novembre à partir de 18h

« Qui mieux que la nature détient le pouvoir d’une totale eurythmie. Dans les paysages les plus indomptables, elle entraîne sereinement l’humilité de notre regard dans son œuvre subtile et magistrale. Et c’est ainsi que nous les hommes, démunis devant tant de sagesse et de poésie, sommes émerveillés de la beauté évanescente d’un simple coquelicot ou d’une iris… Et c’est ainsi que certains parmi nous ont le privilège de saisir la fraîcheur délicate et fugace de l’interface où se rencontrent couleurs flamboyantes et arabesques fleuries au cœur d’une promenade champêtre. Dans ce monde où l’on perd la notion du voir et du comprendre, Isabelle Czermak a su les cultiver et les préserver. Seule la nature est maîtresse d’une myriade de compositions, décompositions et recompositions, inscrites dans la spirale sans fin d’une parfaite esthétique, même dans son état le plus sauvage. C’est cette fascination pour cette éternelle combinaison qui a conduit Isabelle vers son premier amour, la mosaïque. Le parcours de l’artiste, fidèle à sa spontanéité et à la naïveté de son œil s’est affirmé au fur et à mesure de ses expéditions bucoliques. Après sa licence en Arts Plastiques et une période impressionniste revisitée par Rothko, Isabelle a cherché sa voie. Celle qui continuerait à la bercer entre le figuratif et l’abstrait, et qui percerait la pureté et la finesse des camaïeux. Chiffes, lins, papiers, huiles, la moisson était abondante et les techniques enrichissantes, mais la sensation qui affleure les sens au premier regard n’était pas perceptible. Dans la symphonie des couleurs manquait le chef d’orchestre ! A force de travail, Isabelle l’a découvert sous les armes du papier de soie. De cette rencontre est née une curieuse alchimie de déclinaison des couleurs, de transparence et de légèreté. Sur les fibres de lin et dans une géométrie désordonnée s’exprime aujourd’hui avec grâce et naturel la ronde des fleurs, le souffle de leur déesse. Jardin d’Éden et papiers de soie. C’est ainsi que l’on pourrait qualifier l’atelier d’Isabelle Czermak. Ses miscellanées couvent une étonnante effloraison, toujours plus coruscante…Elles nous invitent, néophyte ou initié, sans distinction, à célébrer la vie à travers l’œuvre originale de son ambassadrice. »
Texte d’Elisabeth Chowanski – Janvier 2005

Le Cube
68 route de l’Hôpital – Strasbourg

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Luminaires et tissages circulaires de Nicolas Houdin

Du 9 mai au 27 juin 2019 Vernissage : mardi 7 mai à partir de 18h30 ...