Accueil » Expo and co » Archives » Geneviève Nicolet-Woelfli et Germain Sieffert
Geneviève Nicolet-Woelfli

Geneviève Nicolet-Woelfli et Germain Sieffert

Du 7 au 21 novembre 2018

Elle nous présente ses travaux sur papiers népalais et ses pièces réalisées à la cire, tous d’une même délicatesse. Lui nous apporte ses figures humaines mues par une force et un élan créatif très expressionnistes. Avec des ressources diamétralement différentes, chacun parvient à la même justesse et à la même plénitude d’expression artistique. C’est ce qui fait de cette exposition une expérience rare d’intensité artistique, apportée par la qualité du contraste distinguant les deux artistes.

Geneviève Nicolet-Woelfli (peinture)
Elle met en œuvre des techniques parfaitement singulières, qui apportent à ses travaux une remarquable richesse de textures, de profondeur et d’effets de matières. Pour la présente exposition, elle présente d’une part des travaux sollicitant les propriétés du papier népalais, variété gaufrée et très résistante de papier de riz, et d’autre part des pièces composées par accumulation de nombreuses couches de cire, chacune apportant sa nuance de couleur et son degré particulier de translucidité.

Les thèmes qu’elle affectionne sont très variés. Ici, elle nous montre notamment des scènes d’enfants au jeu et des silhouettes de châteaux saisies au fond de leur paysage, et dont quelques-unes évoquent par leur atmosphère les dessins romantiques réalisés à la plume et au lavis par Victor Hugo lors de ses nombreux voyages en Europe.

Les papiers népalais apportent aux pièces réalisées, en raison de la délicatesse du gaufrage, un aspect à la fois précieux et éphémère. Les réalisations à la cire possèdent cette même allure à la fois précieuse et délicate. Dans les deux cas, les pièces présentées semblent comme la capture ou la trace d’impressions fugitives soumises à l’épreuve de la mémoire et de la traversée du temps.

Germain Sieffert (volumes)
A la fois peintre et sculpteur, son imaginaire visuel le rapproche des courants expressionnistes qui, à partir du début du XXème siècle, ont parcouru tout l’art moderne et contemporain.

Manifestant une sensibilité extrême à la matière et à son potentiel d’expression, c’est avec la même intensité qu’il travaille la terre, le béton, le bois ou le plâtre, réalisant à l’occasion lui-même ses bronzes à la cire perdue. Ses thèmes reviennent avec constance à la figure humaine : silhouettes, têtes, bustes, parfois détails d’anatomie humaine, souvent pris dans le mouvement, l’élan et la force.

Chaque pièce semble avoir été pétrie, brutalisée et cognée, comme s’il avait fallu la forcer à lui faire crier sa vérité. Chacune semble le fruit d’une corps à corps avec la matière, engagé dans une sorte de fièvre et d’urgence vitales. Les formes sont comme jaillies à force de coups, donnés jusqu’à ce toute cette matière consente enfin à délivrer la fulgurance de son étincelle de vie.

AIDA Galerie
130 Grand’rue – Strasbourg
www.aida-galerie.com

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mon oeuvre préférée

Samedi 8 décembre 2018, à partir de 14h Depuis le mois de septembre, une centaine ...