A Lire!
Accueil » Expo and co » Archives » Franck Leibovici, vitraux et tampons – l’histoire du pixel

Franck Leibovici, vitraux et tampons – l’histoire du pixel

Du 5 octobre au 11 novembre 2018
Vernissage : jeudi 4 octobre à partir de 18h30

À l’occasion de son exposition à la Chaufferie, Franck Leibovici développe un nouveau volet des law intensity conflicts, cycle d’expositions, de performances et de publications, initié en 2014 avec le sociologue Julien Seroussi, autour de l’invention de la justice internationale.

vitraux & tampons – l’histoire du pixel s’interroge sur l’opération consistant à transformer une image en objet. Ainsi, des images pixellisées de témoins protégés par la Cour Pénale Internationale sont transformés en vitraux – nécessitant ainsi la réouverture des fenêtres de la Chaufferie, fermées depuis plus de 15 ans. Ou encore, des tampons de milices congolaises, utilisés comme éléments de preuves par la CPI, sont rassemblés pour écrire une histoire de cette guerre – l’artiste procédant à des opérations de traduction de documents administratifs en formes plastiques. D’autre part, en donnant accès aux matériaux bruts du premier procès de la CPI, l’artiste permet aussi aux visiteurs d’activer des logiques et des gestes issus de différentes disciplines, ou d’en développer d’autres, inédites.

Que gagne-t-on dans ces opérations ? N’est-ce là qu’une sacralisation et une fétichisation d’artefacts ordinaires ? Ou ces opérations de traduction et de conversion permettent-elles de rendre visible des processus juridiques et politiques ?

L’artiste

Franck Leibovici est un artiste français, théoricien et poète. Son travail interdisciplinaire intègre des documents réels et des enquêtes dans sa pratique créative dans le but d’activer son contenu afin de créer de nouvelles connaissances, une forme d’art qu’il qualifie de « poésie médico-légale ». Son travail a notamment été présenté à Viva Arte Viva, 57e édition de la Biennale de Venise (2017), Dreams & dramas, nGbK, Berlin (2017), Polyphonies, MNAM – Centre Pompidou (2017).

Rencontres publiques

Des rencontres publiques seront proposées autour du travail de Franck Leibovici pendant le temps de l’exposition.
Le programme en cours d’élaboration.

Workshop

Suite à l’exposition, Franck Leibovici animera un workshop ouvert aux étudiants de l’option art et communication de la HEAR. « Et si l’exposition n’était plus seulement un lieu où s’exposent des œuvres, mais un outil à part entière, utilisable par différentes disciplines ? Et si Enzo Mari et les catalogues Ikéa s’alliaient pour rendre ces outils, en une série de modes d’emploi et de posters, transportables ? Le workshop impliquera une recherche dans l’histoire des expositions, et nécessitera des compétences de modélisation et de dessin, ainsi que d’écriture. »

Une exposition inédite grâce au mécénat de la miroiterie Verrissima, labellisée Entreprise du patrimoine vivant

Créée en 1923, Verrissima est implantée entre Metz et Strasbourg, là où se trouvait autrefois le berceau de la fabrication européenne du cristal. Dirigée par Jonathan Metz, Verrissima est la seule miroiterie du Nord-Est de la France à maîtriser toutes les techniques de transformation du verre plat : découpe, façonnage, perçage, collage, sablage, gravure, patine, argenture et impression numérique.
En mai 2016, Verrissima s’est vu attribuer par le ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique, le label Entreprise du patrimoine vivant. Ce label promeut les savoir-faire rares, renommés ou ancestraux, reposant sur la matière de techniques traditionnelles ou de haute technicité.
Pour l’exposition « vitraux et tampons – l’histoire du pixel », l’artiste Franck Leibovici a fait appel à l’expertise de Verrissima pour la réalisation de trois vitraux qui se substitueront aux fenêtres de la galerie d’exposition de la HEAR, fermées depuis plus de 15 ans.

Conception graphique par l’atelier de Communication graphique

La conception graphique de l’exposition a été réalisée par Marie Damageux et Jean Laniau, tous deux étudiants de l’atelier de Communication graphique de la HEAR, responsable Jérôme Saint-Loubert Bié.

Sur quoi opère l’art, entretien avec Franck Leibovici par Cristelle TerroniLa Chaufferie, galerie de la HEAR
5 rue de la Manufacture des Tabacs – Strasbourg
www.hear.fr

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Rêveries de Noël de Youngmi KIM

Du 22 novembre au5 décembre 2018 Pas plus d’informations pour le moment. Galerie AIDA 130 ...