A Lire!
Accueil » Expo and co » Aout 2018 » Par-dessus tout : l’objet photogtaphique
Olivier Culmann, Extraits de la série Obamania, 2009 © Olivier Culmann

Par-dessus tout : l’objet photogtaphique

Du 30 juin au 30 juillet et du 16 au 26 août 2018
Vernissage : vendredi 29 juin à partir de 18h

Commissaire : Anne-Céline Borey

La photographie a depuis longtemps colonisé notre environnement quotidien, au point que sa présence sur les supports les plus variés ne nous interpelle plus. C’est là le résultat d’une évolution des techniques de reproduction et de transfert qui, depuis la fin du XIXème siècle, se sont adaptées aux mouvements de l’histoire et de la société, comme par exemple lors de la IIème Guerre Mondiale où le besoin d’emporter avec soi un petit objet à l’effigie d’un être cher était fort. Depuis, la production d’articles décorés de photos va de pair avec l’avènement de la société de consommation. Dans les années 70, la possibilité d’imprimer sur tous les matériaux crée une mode envahissante, où les ustensiles les plus communs sont rendus attractifs par une décoration photo, souvent all-over. L’industrie du tourisme s’est également rapidement emparée de ces moyens pour produire des articles de piètre qualité fabriqués en masse, loin du lieu auquel ils font référence.
Ces souvenirs sont le pendant matériel de ceux que l’on garde en mémoire. Lorsqu’ils se rapportent à des évènements, ces objets témoignent de la hâte du monde contemporain à établir le caractère «historique» de certains faits d’actualité, apparaissant plus rapidement que les documents et les monuments commémoratifs.
L’exposition à La Chambre se concentre notamment sur les figures de pouvoir, dont la représentation sur des articles usuels ou décoratifs révèle diverses intentions. Du point de vue de l’acheteur, il s’agit de s’approprier leur aura en les faisant entrer dans leur quotidien, parfois jusqu’à l’accumulation obsessionnelle. La frontière entre idolâtrie et dérision est parfois floue. Pour les personnages concernés, il s’agit de communication, voire de propagande, dont on se demande si elle est totalement maîtrisée.
Que l’image soit envisagée comme décor, illustration ou message, cette exposition nous fait prendre conscience de son influence sur notre quotidien, sur le lien ténu entre son utilisation et le sens qu’on lui donne.

La Chambre
4 place d’Austerlitz – Strasbourg
www.la-chambre.org

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Franck Leibovici, vitraux et tampons – l’histoire du pixel

Du 5 octobre au 11 novembre 2018 Vernissage : jeudi 4 octobre à partir de ...