Accueil » News » Les moments volés de Doisneau

Les moments volés de Doisneau

Amour, rire et beauté, telles sont les inspirations de Doisneau pour ses captures de souvenirs heureux. Photographe humaniste, il est l’un des plus connus à l’étranger par ses photographies en noir et blanc des rues de Paris d’après-guerre. Pour ceux qui ont déjà eu l’occasion de voir la collection du Magnum Photos de Paris, il s’agit là aussi d’un maître d’une patiente admirable.

Des baisers de jeunes amoureux aux promenades d’époux et d’enfants se tenant tendrement la main, la collection exposée offre un souffle nouveau à la contemplation du quotidien. Sur la terrasse du Palais Rohan, en une installation simple et efficace, il vous est possible de découvrir son œuvre jusqu’au 18 février!

Avec une franchise et une authenticité propre, Doisneau est un passant qui sait attendre que le tableau d’une vie s’expose à lui pour être immortalisée. Loin des mises en scènes ou des dénonciations, Doisneau fait l’éloge d’une positivité instaurée en chacune de nos actions innocentes. Non sans humour, sa simplicité touche encore notre regard moderne qui se posera après ce quart d’heure de plaisir lors de la visite, sur les petits détails qui égayent le paysage urbain.

Exemple de scènes comiques :

Robert DOISNEAU « Chez Gégène »

Chez Gégène, un jeune couple fête leurs noces. Mais c’est ici que la grandeur de l’imagination se distrait subtilement. Amour, rire et beauté, comme nous l’avions dit, donne un spectacle fort comique en triptyque qui pourrait se nommer : l’Amour aux trois âges. A la droite, deux tourtereaux qui flirtent (ou non, mais qu’importe, nous imaginons!) représenteraient la séduction. A leurs côtés, les mariés, qui suffisent d’eux même pour annoncer le titre du deuxième tableau. Enfin, devant son verre, un homme à la grise mine dont l’alliance se fait discrète. Ainsi L’alcool rentre en scène. C’est ce genre de petit jeu que Doisneau nous permet de réaliser, par l’enrichissement de notre imagination. Les images sans dialogues sont libres d’interprétation, ce qui fait une des forces de la photographie.

Robert DOISNEAU « Courtoisie et Simca 5 »

Ou comment harceler ses amis en toute classe

Robert DOISNEAU « Le baiser sur la plateforme »

Ou l’amour des croquants et le poète

Pour finir, le Palais Rohan nous propose une belle citation du photographe, qui illustre humblement son travail : « Le monde que j’essayais de montrer était un monde où je me serais senti bien, où les gens seraient aimables, où je trouverais de la tendresse qui je souhaite recevoir. Mes photos étaient comme une preuve que ce monde peut exister »

+ d’infos

C. Behm

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le rendez-vous annuel inévitable de l’été, la Grande Braderie de Strasbourg, revient et célèbrera sa 60e édition le samedi 28 juillet. Organisée par l’association des commerçants «Les Vitrines de Strasbourg», elle se tiendra sur toute la Grande-Île de Strasbourg, en hyper-centre, de 7h30 à 19h30.

La grande Braderie de Strasbourg fête sa 60e édition

Le rendez-vous annuel inévitable de l’été, la Grande Braderie de Strasbourg, revient et célèbrera sa ...