Accueil » News » Cinéma » Egon Schiele au Cinéma l’Odyssée
Des œuvres provocantes, voire déconcertantes. Une audace, qui a traversé son siècle, qui s’est imposé à l’Histoire de l’Art. Considéré par Klimt lui même, Egon Schiele a su observer le corps sous de nouvelles facettes, tout en conservant la particularité que chaque visage.

Egon Schiele au Cinéma l’Odyssée

Des œuvres provocantes, voire déconcertantes. Une audace, qui a traversé son siècle, qui s’est imposé à l’Histoire de l’Art. Considéré par Klimt lui même, Egon Schiele a su observer le corps sous de nouvelles facettes, tout en conservant la particularité que chaque visage. Egon Schiele, film apparu en 2017 et produit par Dieter Berner, narre la vie du peintre et poète autrichien. Actuellement au cinéma l’Odyssée, le film offre une chance d’en connaître un peu plus sur ce personnage singulier !

Contrairement à certaines réalisations ayant ce même objectif, on n’y trouve ni silences pesants ni d’onirisme à rallonge sans dynamisme. Au contraire, même si tout artiste à une passion contemplative, Egon était, dans sa courte jeunesse, d’une énergie remarquable.

Ces deux heures de visionnage ne laissent pas de place à l’ennui, tout passage compose un peu plus le puzzle qui reconstitue l’esprit du jeune homme. Le dialogue entre l’effervescence de sa carrière et sa mort en 1918 de la grippe s’engage intelligemment et sans superficialité.

Pour ceux qui en connaissent sans doutes certaines œuvres sans toutefois retenir son nom, c’est l’occasion de découvrir ce jeune ambitieux. L’évolution de son art s’expose aux spectateurs entre ses amours et rencontres, son procès, son succès et ses productions. Autre aspect intéressant, le film souligne sa provocation. En effet, ses œuvres choquent : ses nues, mais aussi ses modèles bien jeunes.

Egon était fasciné par le corps, surtout féminin. En quelques coups de crayons, il esquissait leurs silhouettes décomplexées, en accentuant ce que le temps et le vécu avait pu déformer, marquer. Le corps, comme support d’une expression délibérément vivante, souvent érotique, et engagée pour la liberté de l’Art. Une originalité, qui lui a permis de se différencier et d’être reconnu sans avoir été accepter aux Beaux-Arts. Ses rencontres ont joué un rôle majeur dans sa réussite. A travers Egon, les personnalités qui l’ont tant inspiré sortent de l’ombre, entre sa sœur Gerti, Moa, le Neukunstgruppe (Groupe pour le nouvel art), Wally, sa femme, ainsi que d’autres grands noms.

Plus que deux séances pour découvrir l’artiste au cinéma l’Odyssée :
Le dimanche 18 février à 18h
Le lundi 19 février à 12h15

+ d’infos

C. Behm

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Au mois de septembre, un nouveau lieu de travail a ouvert ses portes à Strasbourg : Hello’Working. Au-delà d’un traditionnel espace de co-working, c’est un lieu de vie placé sous le sceau de l’innovation, de la convivialité et de l’Humain.

Hello’working, un concept révolutionnaire de bureaux partagés

Au mois de septembre, un nouveau lieu de travail a ouvert ses portes à Strasbourg ...