A Lire!
Accueil » Expo and co » Archives » Présences d’Hélène Thiennot

Présences d’Hélène Thiennot

Du 19 janvier au 3 avril 2018

L’exposition « présences » réunit un corpus d’œuvres photographiques et dessinées qui invite à une réflexion sur les traces laissées par l’existence humaine sur ce qui l’entoure.
Par sa simple présence et actions, l’individu laisse dans son sillage des indices qui traversent le temps à son insu et permettent de reconstituer partiellement son histoire.

Tous ces stigmates laissés ça et là, jonchant le territoire et l’espace intime sur différentes échelles sont autant de témoignages précieux sur ce qui a été. Presque invisibles, ces éléments façonnent pourtant tout notre environnement en construisant au fur et à mesure des strates de souvenirs.
Bien qu’elle ne soit pas directement impliquée dans l’image, la figure humaine y est pourtant un sujet central, une présence spectrale qui envahit l’espace au-delà du visible.

Hélène Thiennot est née en 1988 en région parisienne. Elle vit et travaille à Schiltigheim en Alsace.
Diplômée de l’école des Beaux-Arts d’Epinal (ESAL – Epinal) en 2011 et des Beaux-Arts de Metz (ESAL – Metz) en 2013, c’est lors de ces années d’études qu’elle commence à expérimenter l’outil photographique. Après quelques pérégrinations nationales et internationales, elle s’installe fin 2015 à Schiltigheim, poussée par la dynamique culturelle de la région Grand Est. Elle est sélectionnée pour le programme perspectives de la galerie « la chambre » à Strasbourg en janvier 2017 et participe à plusieurs expositions entre Paris et Strasbourg en passant par Meisenthal et Metz.
Elle travaille comme plasticienne explorant différents médiums tels que le dessin, l’installation, l’édition, la gravure, etc qui viennent enrichir sa pratique centrée sur la photographie argentique. Au travers de ces différentes techniques, elle cherche la matérialité de l’image photographique et sa capacité à capturer un instant qui n’est plus, le fameux « ça à été » de Roland Barthes. C’est autour de la notion de trace et de mémoire que se construit son travail à la fois contemplatif et poétique.
Elle recherche par l’image à retrouver le « spectre réel » dans le paysage intime ou collectif considérant que notre environnement est une extension de nous-mêmes qui garde en lui d’innombrables indices de notre passé.

Les Halles du Scilt
17 rue principale – Schiltigheim
www.hallesduscilt.com

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Cabanes de combat de Philippe Graton

Du 25 septembre au 22 octobre 2019 Vernissage : mardi 24 septembre à partir de 18h30 ...