A Lire!
Accueil » Expo and co » Archives » Regards croisés de Sabine Trensz et Julie Salmon

Regards croisés de Sabine Trensz et Julie Salmon

Du 8 janvier au 2 mars 2018

C’est la rencontre magique de deux artistes, la peintre et la photographe.
Une même sensibilité les unit et porte leur regard vers la nature qui les entoure.
Elles captent la substance des rencontres et la traduisent avec enthousiasme, chacune à sa manière, pour la transmettre au spectateur : leur ambition est d’être passeurs d’émotion.
Regards croisés est l’expression de deux interprétations légèrement différentes, du même univers.
Regards croisés est également l’aboutissement de plusieurs années de collaboration et d’admiration réciproque.

Sabine Trensz
Photographe, je parcours la planète en quête de visages, d’attitudes, de lumières et de paysages exceptionnels.
Je puise mes sujets de prédilection dans la rencontre avec les peuples premiers, mais aussi dans les trésors que recèlent les savanes africaines, les forêts tropicales, les sables brûlants des déserts ou encore les glaces des deux pôles. C’est avec émerveillement que je sillonne le monde et par mes images, je souhaite témoigner, transmettre et partager mon regard. Mon approche est volontairement artistique et chaque photographie est un moment figé, une parcelle de mon journal intime. Par mon témoignage, je veux sensibiliser le public à la beauté, mais aussi à la fragilité du monde qui nous entoure, susciter un questionnement sur notre responsabilité collective et sur le rôle que chacun peut jouer dans la préservation de notre environnement.

Julie Salmon
Au commencement il y a l’émotion, née d’une rencontre au détour d’un chemin, d’une scène qu’il m’a été donnée de voir. J’ai besoin de ce contact qui me fait témoin. Puis vient le trait, jeté sur la toile, le papier ou le cuivre, nourri des croquis de terrain qui donnent le mouvement et des photos qui remettent en mémoire le détail presque oublié.
J’ai des moments de joie intense lorsque je peux les « croquer » dans leur habitat et c’est là que je rejoins Sabine. En quelques traits je saisis leurs attitudes et ces esquisses me serviront à planter le décor de mes œuvres plus abouties.
Les animaux et les hommes que je peins ne sont pas tout à fait ceux que j’ai vus, car je les ai métabolisés et c’est moi qui vous regarde à travers leurs pupilles. Lorsque je suis seule dans mon atelier, la peinture prend le pas et je lui sacrifie le réalisme de la scène observée : les coulures, les taches, les projections et les traits superposés à l’image sont des accidents qui la font vivre.

Ciarus
7 Rue Finkmatt – Strasbourg
www.ciarus.com

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

1958 – 2018 // Les 60 ans de la Synagogue de la Paix

Du 24 octobre au 25 novembre 2018 Construite de 1954 à 1958 et inaugurée le ...