A Lire!
Accueil » Expo and co » Archives » Porte-Bonheur Japonais vs figurines publicitaires

Porte-Bonheur Japonais vs figurines publicitaires

Jusqu’au 12 mars 2018

Pour ce deuxième focus, le Musée du Jouet de Colmar propose un voyage de contrastes entre deux mondes et cultures, avec une micro-exposition dédiée aux porte-bonheur japonais et aux figurines publicitaires. Une thématique où deux univers se rencontrent, se côtoient et se mélangent avec d’un côté, le Japon, pays de tradition et de modernité et de l’autre la production et la consommation de masse.

Au Japon, les porte-bonheur et autres mascottes font partie intégrante de la culture et du quotidien des habitants de l’île. Il est toujours bénéfique de faire une offrande ou un vœu auprès des kamis (esprits) pour avoir une bonne santé, de l’argent ou à la veille d’un évènement. Souvent représentés sous la forme d’une petite figurine humaine ou animale, on trouve des porte-bonheur un peu partout sur l’île et certains sont même spécifiques à une zone géographique. Comme par exemple, les Sarubobo (bébé singe), originaires de Takayama, considérés comme l’ancêtre de la poupée, avec des couleurs différentes associées à une vertu particulière ou bien le Kin No Begokko (vache d’or) qui apportent chance et prospérité dans tous les foyers de la région d’Iwate. Nous retrouvons également des figurines plus connues comme le Maneki-neko, le Daruma ou la Kokeshi qui au-delà de la représentation plus traditionnelle, a été décliné en jeux ou Pokémon…

Un mélange intéressant avec notre société moderne et qui se retrouve encore plus dans la vitrine consacrée aux figurines publicitaires. Une accumulation volontairement consumériste, qui rappellera forcement, à tous les nostalgiques du cadeau Bonux ou Mokarex ou à tous les mangeurs d’œufs Kinder, d’Happy Meal ou de M&M’s, quelques bons souvenirs d’enfance.

Une micro-exposition riche et variée, grâce à nos partenaires et collectionneurs qui nous ont fait don ou prêté les pièces exposées : La ville de Takayama au Japon / La préfecture d’Iwate au Japon / Le CEEJA / Fabien Osmont de la boutique Konjaku / Catherine Garnier de la boutique La Corrida / La ville de Sainte-Ménehould / Jean Benoît Pfeiffer, collectionneur de figurines anciennes / Yvette et Marie, bénévoles au Musée du Jouet et Josy.

Musée du Jouet
40 rue Vauban – Colmar
www.museejouet.com

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Yummi de Achim Vogel Muranyi

Du 24 février au 11 avril 2018 Vernissage : vendredi 23 février à partir de ...