Accueil » Expo and co » Archives » Mondes parallèles

Mondes parallèles

Du 24 novembre au 9 décembre 2017
Vernissage : lundi 27 novembre à partir de 18h

Mondes parallèles
Esquisses et regards para-méditerranéens
Avec Lucien Carrer, Osama Jeljeli, Caroline Gamon, Larissa Sansour + MIGRATION / MURMURATION

Dans le cadre du Festival Strasbourg Méditerranée.

L’espace euro-méditerranéens est un vaste ensemble de territoires et d’habitants qui ne peut se réduire à des clichés dans les médias et les livres d’histoire. Ici nous donnons un espace d’expression à des artistes qui tentent d’en saisir la complexité et l’actualité, et d’en renouveler les représentations et les connaissances.

Cette dernière exposition au 13 Rue des Couples présente la Méditerranée dans une exposition rassemblant des artistes d’horizons et de pratiques diverses, ponctuée de rencontres, dans le cadre du Festival Strasbourg méditerannée dont le Syndicat Potentiel sera le centre d’information cette année.

##1 Caroline Gamon : « Parallèles »
Accrochage et parcours urbain d’illustrations jumelant Strasbourg & Fès, restitution d’une résidence à Fès en 2016
Avec le soutien de la Ville de Strasbourg – Relations internationales

Apres une résidence de deux mois fin 2016 au cœur de la médina de Fès, Caroline Gamon a collecté des photographies qui lui serviront de prises de notes, en vue d’un travail pictural de synthèse graphique.
Utilisant la peinture sur bois et la recherche de la géométrie dans les différentes architectures, elle fera dialoguer en parallèle Strasbourg et Fès, par le prisme d’un dialogue formel, symbolique mais aussi géographique, en se jouant de la topographie des deux villes.
Les œuvres produites résonnent comme des échantillons, des prélèvements incomplets d’un double ordinaire. Elles seront présentées d’une part au format carte postale via les supports de bois originaux, et d’autre part, via des reprographies en ville, placées en des lieux définis comme «parallèles», suivant un fantasme de simultanéité géographique des deux espaces strasbourgeois-fassi

Le projet sera précédemment présenté à Fès à l’institut Français du 31 octobre au 14 novembre et dans certaines rues de la Ville.
Ce projet est issu d’une résidence de l’artiste à Fès initiée et soutenu par la Ville de Strasbourg (relations internationales), en partenariat avec le Syndicat Potentiel.

##2 Osama Jeljeli : Crise des migrants ou crise de solidarité ?
Infographies

Dans le but de combattre de nombreuses idées reçues, cette série d’affiches construite comme une enquête décrypte la crise des migrants. Ces chiffres, dont l’intention est de redonner une dimension humaine à l’information, d’éviter les représentations constantes, archétypales et souvent dégradantes que l’on voit des migrants, permettent de faire comprendre que l’Europe n’est pas victime d’une « invasion barbare ».

##3 Lucien Carrer : Le conflit en Syrie/Irak au prisme de ses cartographes
Infographies

Depuis 2011, des cartographes amateurs suivent de près l’évolution du conflit en Syrie et en Irak et génèrent un grand nombre de cartes qui semblent compter parmi les plus précises et les plus à jour. Le projet Digital Mapmakers propose, sous la forme d’un laboratoire mêlant différentes formes de visualisations, une exploration de cette communauté et de ses productions cartographiques par le biais, notamment, de l’analyse de réseau. Conçu selon un double enjeu, informatif et générateur de débat, il questionne entre autre le travail d’information en période de conflit, ses nouveaux acteurs dans une société toujours plus connectée et interroge les représentations du territoire en crise.

##4 Larissa Sansour : Nations Estate
Invitée par le collectif judéo-arabe et citoyen pour la palestine
Vidéo, Photographies

Larissa Sansour réalise des œuvres inspirées du cinéma de genre, de séries télévisées ou encore de bandes dessinées, l’artiste n’hésitant pas à puiser largement dans la culture populaire. Westerns spaghetti, films de science-fiction ou d’horreur sont hybridés avec des aspects politiques et sociaux de la réalité, liés à la situation palestinienne ou plus largement moyenne orientale. Portant un regard sur une géopolitique chargée de conflits, de tensions et de drames, elle utilise les ressorts de la fiction pour démonter les clichés et les stéréotypes ethniques, sociaux. Travaillant la vidéo mais aussi l’installation, la photographie ou encore le livre, elle crée des œuvres empreintes d’humour et d’une dimension critique, ancrées dans le monde contemporain.

Syndicat potentiel
13 rue des couples – Strasbourg
syndicatpotentiel.org

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Quand je regarde les roses pousser…

Du 26 novembre 2017 au 7 janvier 2018 « Ma mère m’enseigne qu’à soixante-seize ans ...