Accueil » News » Cinéma » Les films de juin

Les films de juin

CE QU’IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Pirates des Caraïbes, de Joachim Rønning et Espen Sandberg

 

Maudits Pirates ! Après de longues années d’attente, on reprend la mer avec Jack Sparrow, le pirate le plus loufoque et saoul du cinéma. On est toujours aussi surpris par les cascades, les rebondissements mais surtout on en apprend plus sur l’histoire personnelle de Jack. Quant à Salazar et son équipage ils sont impressionnants comme les effets spéciaux. La musique d’Hans Zimmer ne manquera pas de vous embarquer dans cette nouvelle aventure.

Le petit plus : Pour vieillir les costumes, la chef costumière Penny Rose et son équipe ont eurecours à des techniques innovantes comme les faire tourner dans une bétonnière avec des galets, les user à l’aide de râpes à fromage, voire même les brûler au chalumeau.

CE QUE VOUS AURIEZ DÛ MANQUER

Sous le même toit, de Dominique Farrugia

Ce genre de comédie on l’a déjà vu 1000 fois et pour le coup, le film ne se démarque pas des autres. Si vous avez vu «Papa ou Maman» vous serez bien déçus. L’idée de départ n’est pas mauvaise à défaut d’être originale : un couple qui divorce et un homme qui ne veut pas vivre seul et qui revient s’incruster. Cela pourrait être fin, subtil mais là c’est lourd. D’autant que tous les moments drôles sont déjà dans la bande annonce.

Le petit plus : Dominique Farrugia a eu l’idée du scénario grâce à un article dans Libération, expli- quant que 60% des couples divorcés parisiens étaient obligés de vivre sous le même toit à cause du manque d’argent.

À NE PAS MANQUER

Marie-Francine de Valérie Lemercier

À la fois devant et derrière la caméra, Valérie Lemercier incarne Marie-Francine, qui retourne vivre chez ses parents à 50 ans. Après les Tanguy des années 2000, place aux Marie-Francine des années 2017. Dans le film, elle s’autocaricature en quinqua délaissée. Du côté des parents, vous reconnaîtrez Hélène Vincent, la mère dans «La vie est un long fleuve tranquille» et on retrouve avec plaisir Patrick Timsit, touchant et bienveillant.

Le petit plus: Cette histoire a inspiré le cinéma français. A l’image de Retour chez ma mère dans lequel Alexandra Lamy est contrainte de retourner vivre chez sa mère et Tanguy, où le couple André Dussollier et Sabine Azéma fait tout pour que leur fils de 28 ans quitte le domicile parental.

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L'auteur, compositeur et interprète, Tibz présentera son nouveau spectacle, entouré de ses musiciens, le samedi 25 novembre, à partir de 20h, au Fil d’Eau.

Tibz en concert au Fil d’Eau

Auteur, compositeur et interprète, Tibz se révèle, à seulement 23 ans, être un artiste de ...