Accueil » News » Cinéma » Les films de février

Les films de février

CE QU’IL NE FALLAIT PAS MANQUER
Passengers, de Morten Tyldum

passengers
Dans ce film de pure science-fiction, Chris Pratt (que l’on a connu dans Les 7 Mercenaires ou Her) et Jennifer Lawrence (que l’on ne présente plus) sont sous la direction du réalisateur du célèbre Imitation Game.  Le pitch ? 5000 passagers sont endormis pour longtemps, voyageant dans l’espace vers une nouvelle planète. Mais deux d’entre eux sont accidentellement tirés de leur sommeil artificiel 90 ans trop tôt. Ils doivent donc accepter l’idée de passer le reste de leur existence à bord de ce vaisseau spatial qui réserve bien des surprises. Même si le film tire parfois un peu trop en longueur, le scénario remplit son rôle et nous renvoie à nos propres réflexions : qu’aurait-on fait à leur place ?  Le réalisateur signe là des décors spatiaux incroyables, des images somptueuses, une BO d’Imagine Dragons fascinante : on embarque clairement dans la navette avec eux. Parfois même au point de ressentir leurs émotions…
Le petit plus : Pour concevoir l’Avalon, le vaisseau spatial, les équipes se sont inspirées de paquebots de croisière de luxe !

 

CE QUE VOUS AURIEZ DÛ MANQUER
Fais de beaux rêves, de Marco Bellocchio

fais de beaux rêves
Il y avait pourtant la beauté de la langue (italienne), le talent des acteurs (français et italiens), et le cœur des spectateurs. Mais les dialogues trop peu nombreux et la vitesse excessivement lente du film en ont fait un simple téléfilm du dimanche, à regarder depuis son canapé. Pourtant, l’histoire avait de quoi fasciner celui qui la regarde : celle d’un enfant orphelin de sa mère, qui grandit dans le mensonge de sa mort. Un film adapté du roman autobiographique de Massimo Gramellini, qui a fait carton plein dans les librairies. Un film qui aurait pu sans aucun doute marquer les esprits, de par la sensibilité de ses répliques et la finesse de ses images. Mais il manque ce petit quelque chose, qui en aurait fait un petit chef œuvre de début d’année. Dommage !
Le petit plus : les années 70 qui nous plonge dans l’Italie de l’époque, uniformes à l’appui !

A NE PAS MANQUER
Lalaland, de Damien Chazelle , sorti le 25 janvier

1Sheet_Master.qxd

Sept. C’est le nombre de Golden Globes qu’a raflé ce nouveau film du jeune réalisateur, que l’on a connu avec son chef d’œuvre Whiplash. L’histoire ? Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir sert des cafés entre deux auditions. De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?
Véritable comédie musicale, ce film romance met en scène un Ryan Gosling époustouflant (c’est vraiment lui qui joue au piano, sans doublure) et une Emma Stone qui danse à la perfection. Une ode à la vie et à l’amour, ça fait du bien en ce début d’année !
Le petit plus : le chanteur John Legend s’offre ici son premier véritable rôle sur grand écran !

Charlotte Baechler

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La 9e édition du Grand Tremplin de l’Humour se tiendra le samedi 11 novembre à 20h30 aux Tanzmatten à Sélestat. Découvrez comment y participer !

Inscriptions pour le Grand Tremplin de l’Humour

La 9e édition du Grand Tremplin de l’Humour se tiendra le samedi 11 novembre à ...