A Lire!
Accueil » CozeApp » KéZaCoze : le Séchoir

KéZaCoze : le Séchoir

Certains l’ont découvert grâce à sa nomination dans la catégorie « Lieu culturel alsacien 2016 » à la cérémonie des Hopl’Awards : le Séchoir, haut lieu d’art à Mulhouse, est un joyeux mélange entre un espace d’exposition-vente et des ateliers d’artistes. 1800m² d’œuvres, d’art et de créations en tout genre. Vernissage de ce lieu ensemble et en lecture.

KEZAQUOI ?

Installé au troisième étage d’une ancienne usine, le Séchoir – qui donne son nom à la fonction première du lieu, sécher les tuiles fabriquées – est né après la disparition de la Maison de la Céramique, établissement fermé pour des raisons de sécurité et d’accessibilité. Pendant dix ans, le lieu a dormi, jusqu’à ce que Mathieu et Sandrine Stahl – soutenus par le propriétaire Rémy Lesage et l’adjoint au maire en charge de la culture de la ville – en reprennent les rênes. Activistes culturels, le couple a les compétences et des tas d’idées pour réinvestir les lieux : le Séchoir voit alors le jour en janvier 2015, après un mois d’écriture de projets dans les détails et une remise aux normes évidente.

Le concept du Séchoir est double : proposer des expositions d’artistes résidents ou non, et offrir un espace où poser les chevalets d’artistes en manque de place. Au programme, toujours trois cycles d’expositions : le premier, organisé quatre à cinq fois par an, est issu d’une exposition collective rassemblant artistes résidents et extérieurs, le deuxième, sur la même périodicité, est une simple exposition personnelle d’artistes du Séchoir, et enfin le troisième est un cycle de performances et de concerts, dans l’optique de valoriser ceux qui travaillent à la fois le son, l’image et le texte.

KEZAQUI ?

Le Séchoir est géré en association, avec un conseil d’administration de douze membres. C’est ensemble que tous gèrent le lieu, imaginent le programme artistique de l’année suivante, aidés par les artistes eux-mêmes, toujours prêts à mettre la main à la pâte. En véritable gestion collégiale, tous les artistes s’engagent à participer au développement du lieu !

Côté résidence d’artistes, on compte pour l’instant neuf ateliers (renouvelables sur trois ans) et bientôt dix de plus après la deuxième phase de travaux qui prendra fin en septembre prochain.

KEZACOZE ?

Côté ambiance, le bâtiment a conservé ses vieilles briques rouges, et accueille en ses murs un grand espace très lumineux avec de grosses charpentes, surplombé d’une verrière qui tombe de haut. Sol en béton ciré et murs blancs, les ateliers sont répartis sur tout l’étage, et font entre 30 et 100m². Les maîtres-mots restent sans doute éclairé et chaleureux (il y a toujours une bonne âme dans les parages) et tous les visiteurs peuvent venir s’y promener, même en période de creux. Indépendamment des expositions, le lieu est ouvert et gratuit même pendant le montage et le démontage ! Et avec près de 250 personnes à chaque vernissage, une cinquantaine de visiteurs par week-end et 5000 visiteurs par an, pas de doute : le lieu plaît, et les ateliers d’artistes attirent l’œil !

KEZAQUAND ?

Après une trêve hivernale, le Séchoir rouvre ses portes le week-end du 18 et 19 février prochain. La saison démarre fort, avec l’exposition Hors-d’œuvre : le cuisiner Arnaud Knetch, adepte du mode de cuisson alternatif et ancestral, y a carte blanche et doit alors mettre en scène ses recettes, en ne négligeant pas l’aller-retour avec les artistes résidents. Plus explicitement, lui doit s’inspirer de chaque univers des artistes, et eux doivent proposent une œuvre artistique tiré d’une de ses recettes. En février également, le 19, on retrouvera une date du festival Généric et en avril, une exposition collective et personnelle prendra ses quartiers. Entre temps, ne manquez pas une conférence sur la cuisine moléculaire ou encore une lecture d’une poétesse italienne. En fait, chaque exposition requiert son temps fort, sous forme de rencontre, lecture, performance, concert : il y a toujours un lien avec la thématique centrale de l’exposition en cours !

Ouvert tous les samedis et dimanches de 14h à 18h, vernissages et nocturnes selon la programmation.
Adresse : 25 rue Josué Hofer à Mulhouse.
www.lesechoir.fr

Charlotte Baechler
Crédit photos : Bartosch Salmanski

 

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Venez nombreux rencontrer les différents artisans de la région du 29 septembre au 2 octobre à l’occasion de la Fête de l’Artisanat.

La Fête de l’Artisanat, du 29 au 2 octobre dans toute l’Alsace !

Venez nombreux rencontrer les différents artisans de la région du 29 septembre au 2 octobre ...