A Lire!
Accueil » Expo and co » Archives » Chant du cygne et trilles sélectives

Chant du cygne et trilles sélectives

Du 8 au 31décembre 2016

Suite au succès du Forum européen des arts et des cultures au Zénith Strasbourg et de la très intéressante exposition que nous propose jusqu’au 3 décembre 2016 l’explorateur, photographe et peintre Michel Rauscher, la galerie
 La Paix vous présente dans ses locaux Christophe Meyer, peintre et graveur.
 Le vernissage est prévu le jeudi 8 décembre à partir de 19h.
 
            C’est dans les anciens entrepôts  de la Coop à Strasbourg que  Christophe Meyer a  son atelier. Depuis plus de 15 ans, il peint et grave sur tous types de supports : emballages, plastiques, papiers. Se dégage une belle critique de la société de consommation, son univers est un extraordinaire bestiaire où règne une harmonie  créative dans laquelle l’humain prend toute sa place…. Rencontre atypique et flamboyante qui ne laisse pas indifférent… 
            Rencontre donc avec un Artiste peintre, dessinateur, graveur sur bois qui est né heureusement en 1958 à Colmar, les bonnes fées et muses artistiques se sont penché émues sur son berceau… 

            Selon  Christophe Meyer la matière en elle-même est une source intarissable de création et de joie de créer. Il aime façonner cette nature des choses découverte au hasard de ses promenades ; puis il s’efforce de  détourner les particularités de chaque matériau trouvé. Ses travaux sont « expirés » autant de son expérience de vie personnelle que de l’actualité brûlante ; en somme une phénoménologie de la découverte et de l’expérience artistique. La gravure tient une place centrale dans ses œuvres. La curiosité intellectuelle et instinctive le guide à l’équilibre de nouvelles formes d’expressions et de techniques… Un tâtonnement constructif et progressif qui fait de lui un artiste à la fois décapant et académique. Formé à l’Université, Faculté des Arts, titulaire d’une maîtrise et du Capes, son parcours trace une voie singulière et dense.
            Parfois identifié comme un « Artiste volant non identifié », Christophe Meyer s’amuse et se réjouit de ses créations qu’il sublime par un discours ancré dans la réalité du monde…
            Lorsqu’il se présente à nous, il a encore les traces de son travail  sur les mains, et des résidus artistiques dans  les yeux ;  l’atelier gravure qu’il  dirige est sa caverne et comme dans le mythe de Platon, il en sort rayonnant. La matière et l’art s’ajustent sur un récit cohérent qui décrypte notre société de consommation. Un personnage haut en couleurs qui lucide déroule une attitude humble et discrète. D’ailleurs vous l’avez probablement croisé au cours de ses nombreuses expositions : son style est inimitable… Le parcours de Christophe Meyer est riche d’expériences concluantes.
 
            Depuis plusieurs années, l’artiste s’est construit une sorte d’encyclopédie qui dépeint comme un inventaire à la Prévert,  le monde, celui des banques,  de la crise des valeurs, de l’industrie post-industrielle, des animaux bizarres, des promesses non-tenues, de l’espace public des politiques, de l’élargissement des populismes, des effets du gaz de schiste, de l’effet de serre qui dévaste… Régulièrement, il peint « un Grand Loup pour manger tout cela, un loup à l’estomac d’autruche, animal réputé pour digérer tout et n’importe quoi. » C’est ce qu’on appelle une bonne exposition avec une bonne plus-value philosophique et pédagogique.
Galerie et régie d’art La Paix
5 place du Marché Vert – Sélestat

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les tsiganes, l’autre peuple errant

Du 5 septembre au 17 novembre 2019 Les peuples nomades ont été de tout temps ...