A Lire!
Accueil » News » KezaCoze » KezaCoze : Aedaen Place

KezaCoze : Aedaen Place

L’Aedaen Place, qui signifie Art every day and every night, a ouvert ses portes depuis mi-septembre dans le centre de Strasbourg. Entre le café littéraire, la brasserie, la pizzeria et son futur lieu d’exposition, l’Aedaen Place est un lieu de rencontre et d’échange autour de l’art (littérature, peinture, sculpture, photographie). Avec ses différents univers, le projet a métamorphosé la petite rue des Aveugles pour devenir une place de vie.

 > kezaquoi ?

C’est est un rêve qui se concrétise pour Patrick Adler. Il y a sept ans, cet homme d’affaire écrit un scénario. Il voulait créer un lieu de vie autour de l’art et faire renaître le café littéraire: « à l’époque où les idées politiques et artistiques naissaient dans les cafés ». Un endroit qui permette à des écrivains, des peintres, des sculpteurs d’échanger autour d’un verre. Avec son ami Franck Meunier, il décide de créer d’abord en juin dernier un site internet pour mettre en relation des artistes avec des amateurs d’art. Il ne leur manquait plus qu’un véritable lieu d’échange. C’est dans la rue des Aveugles qu’ils trouvent leur bonheur. Cette petite rue entre deux grands axes (grand rue et rue du 22 novembre), peu connue des strasbourgeois, est située dans l’hyper-centre. Un lieu stratégique pour les deux hommes. « L’idée de faire un projet sur les arts visuels dans la rue des Aveugles me plaisait », ajoute Patrick avec le sourire.

> kezaqui ?

Le projet vient d’abord des deux concepteurs Franck Meunier et Patrick Adler. Franck est connu pour son expérience dans la création de nouveaux bars, restaurants. « Il a un vrai savoir faire et une créativité incroyable dans la conception de lieux de vie », explique son associé. Patrick lui, est passionné d’art et de littérature depuis toujours. Le projet a été confié à Marie Fuenot, décoratrice et Sandra Azuelos, architecte. Le lieu est désormais entre les mains d’Alexis et son équipe (une trentaine de personnes dont huit barmans, dix cuisiniers, trois pizzaiolos).

> kezacoze ?

L’originalité du projet est d’avoir rassemblé différentes ambiances dans une petite rue. Dans la pizzeria, on est plongé dans le style Little Italy avec ses briques rouges et ses luminaires vintages. Avec une trentaine de couverts et une carte réduite, le restaurant se veut intimiste. Dans le café littéraire, l’ambiance est chaleureuse avec ses grandes bibliothèques et des livres qui grimpent jusqu’au plafond. On peut prendre le temps de lire un roman, le journal autour d’un café. Plus intime, le boudoir permet de boire un verre au bar dans une ambiance plus feutrée. La dernière salle « le jardin » est surprenante : on est transporté dans un univers imaginaire. Les tables sont faites à partir de troncs d’arbres, les poufs en sac de café, le bar en pneu et les lampes en demi fûts. La cuisine ouverte permet d’observer le chef en pleine préparation. Artiste ou non, chacun peut donc trouver une ambiance qui lui convienne. Le but pour Patrick Adler: créer de l’échange et surtout prendre le temps.

> kezaquand ?

Si la programmation n’est pas encore parue, la brasserie accueillera prochainement des événements culturels, musicaux. Littérature, peinture, photographie et autres formes d’art seront mis en avant. La salle d’exposition, elle, n’ouvrira ses portes qu’au printemps prochain. Mais avant les travaux, elle accueillera l’événement Regionale, qui met en avant l’art contemporain entre la Suisse, l’Allemagne et la France. La brasserie est ouverte tous les jours de 8h à 1h et petit bonus pour le week-end elle est ouverte jusqu’à 4h.

Adresse : 4-6 rue des Aveugles  – 67000 Strasbourg

www.aedaen-place.com

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Dans le cadre de ses 70 ans et à l’initiative de son directeur Guy Pierre Couleau, la Comédie de l'Est organise un festival, du 28 au 30 septembre, au cours duquel la décentralisation théâtrale sera célébrée.

Déjà 70 ans pour la Comédie de l’Est !

Dans le cadre de ses 70 ans et à l’initiative de son directeur Guy Pierre ...