Accueil » Expo and co » Archives » Vladimir Skoda – Marc Van Cauwenbergh

Vladimir Skoda – Marc Van Cauwenbergh

Du 11 septembre au 29 octobre 2016

Vladimir Skoda

Pour La rentée 2016 Radial Art Contemporain vous présente une exposition du sculpteur Vladimir Skoda et du peintre Marc Van Cauwenbergh.
C’est le combat physique avec la matière qui réunit ces deux artistes.
La rencontre imaginée par la galerie explore ce propos pour cette nouvelle exposition.

De fer et d’acier

Pour Vladimir Skoda, le rapport avec la matière est à la source d’une oeuvre s’inscrivant dans un parcours très dense qui survola les époques et les courants : l’Arte Povera au début des années 70, les rencontres décisives avec César et Fontana, l’art minimal et conceptuel, le travail du fer et de l’acier…
Très vite les formes issues d’une géométrie simple apparaissent, lui permettant d’articuler ce que lui dicte le matériau, au dessin préalable, au projet. Les premières «boules», «toupies» ou «pyramides» en résultent.
Ses sphères, polyèdres et surfaces concaves ou convexes, posés au sol ou contre un mur, suscitent d’abord une appréhension de leur poids et de leur masse, par leur gravité et leur assise tangible, et ce même lorsqu’elles sont en acier poli et réfléchissant l’espace.
Entre microcosme et macrocosme, Vladimír Škoda va varier les enveloppes et les formes de ses sculptures.
La sphère devient l’un de ses sujets de recherche prédominant pour développer la multiplicité des relations entre l’intérieur et l’extérieur de la matière, entre l’espace du spectateur et celui de l’œuvre.

Marc Van Cauwenbergh

 

Les habitués de Radial auront déjà remarqué le travail de Marc Van Cauwenbergh, présenté plusieurs fois à la galerie.
Pour cette exposition nous vous invitons à découvrir ses dernières toiles réalisées dans son nouvel atelier New-Yorkais.
Arrivé à New York pour suivre un cursus en peinture, il n’est finalement plus rentré en Belgique. « C’est dire comme la ville m’a kidnappée par son énergie et les possibilités d’expression données aux artistes. Tout me semblait possible ici.»

Sur la toile Brute

«La pittura e cosa mentale», disait Da Vinci. Marc Van Cauwenbergh prend cette belle déclaration à son compte pour situer son travail.
Sur des toiles de lin qu’il laisse brutes, c’est bien son espace mental qui s’expose. Pas l’espace froid des pensées rationnelles, plutôt l’espace disponible pour laisser vagabonder émotions, pensées légères, sensations du quotidien.

Une histoire intime

Marc Van Cauwenbergh explique qu’il peignait en musique jusqu’à ce qu’il déménage dans son nouvel atelier, baigné d’une lumière exceptionnelle. Dans ce lieu, plus besoin de musique. Les différentes nuances de jour sur la toile apportent à l’artiste assez d’éléments pour être inspiré et manier les couleurs.
L’abstraction devient narrative sous la brosse de Marc Van Cauwenbergh. Notre œil et notre esprit peuvent sans difficulté raconter une histoire devant ces volumes, ces courbes, ces surfaces.

Ici une large zone rouge bordeaux s’épanouit comme une rose presque fanée, là, l’orange vif et le noir se répondent pour dire quelque chose de plus violent. Les émotions secrètes de Marc Van Cauwenbergh sont pleines de force. On y lit tant la colère que la complexité du monde. Rarement la sérénité.

Radial Art Contemporain
11b, Quai de Turckheim 67000 Strasbourg
www.radial-gallery.eu

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Strasbourg Laboratoire de Demain – Atlas #2

Du 15 novembre au 22 décembre À partir de la transformation urbaine de la ville ...