A Lire!
Accueil » Expo and co » Archives » Philippe Cognée – Stephan Balkenhol

Philippe Cognée – Stephan Balkenhol

Du 22 mai au 9 octobre 2016

La Fondation Fernet-Branca est heureuse d’accueillir les artistes Philippe Cognée et Stephan Balkenhol du 22 mai au 9 octobre.

Faire dialoguer les œuvres récentes de Philippe Cognée et Stephan Balkenhol, c’est s’interroger sur les modalités de la figuration que ces deux artistes revendiquent depuis les années 80. Leur travail s’impose en se positionnant à distance des contraintes mises en place par les artistes des mouvements minimal et conceptuel. Ils entretiennent tous deux un rapport au réel, au quotidien, au paysage, ou plus simplement à l’humanité dans son ensemble, en lui donnant une distance et un angle de vue qui rendent l’image intemporelle.

L’homme à la chemise blanche et au pantalon noir de Stephan Balkenhol, comme le rayonnage de magasin chez Philippe Cognée, acquiert dans notre regard de multiples possibilités d’interprétation. L’unité de temps et de lieux ou d’expression du visage, dans le cas du portrait, qui donnent habituellement un sens à l’image, est chez eux abandonné au profit d’une distance et d’une solitude qui ouvre vers des possibles pouvant aussi devenir mélancoliques.

Philippe Cognée s’attache depuis plus de 30 ans à interroger le rôle de la peinture. Son œuvre est construite à partir d’images photographiques. Celles-ci sont devenues numériques. Toutes ces images sont omniprésentes, mais aussi appauvries, presque banales. Pour les transcender, il adopte une technique particulière à la cire. Cette volonté de tendre vers l’abstraction par une peinture sur cire, chauffée et écrasée, fait de la technique même le sujet de la peinture traitant d’un objet : ce qui est montré. Car c’est bien de peinture dont il s’agit avant tout, et c’est elle qui donne à voir son sujet et la façon dont il est perçu.

Stephan Balkenhol est le plus connu des sculpteurs allemands. Il est le premier à participer au renouveau de la sculpture figurative dans les années 80. Son travail se caractérise par des bas-reliefs et rondes bosses en bois peint. Taillés dans un même bloc de bois, ils laissent apparaître leurs coups de couteau et de scie. Les figures peuvent être humaines, mais aussi hybrides, animales. Seule la peau reste brute, le reste est peint. Ces personnages comme ces animaux apparaissent dans un état figé qui ouvre à de multiples interprétations qui vont de l’enthousiasme à l’effroi suivant le point de vue du spectateur.

Leur distance au monde les pose dans une neutralité extrême dépourvue de narration et d’émotion. Ils deviennent des archétypes incontournables et inoubliables de l’humanité, de ses rêves et de ses angoisses.

Fondation Fernet-Branca
2, rue du Ballon 68300 Saint-Louis
fondationfernet-branca.org

À propos coze

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Humain/Divin de Pierre Gangloff

Du 29 juin au 22 septembre 2019 Vernissage : vendredi 28 juin à partir de ...