A Lire!
Accueil » Vie pratique » Festival » Le ONE MAN FEST est de retour, les 1er et 2 avril 2016 à Sélestat

Le ONE MAN FEST est de retour, les 1er et 2 avril 2016 à Sélestat

Rendez-vous les VENDREDI 01 et SAMEDI 02 AVRIL 2016, en plein cœur de SELESTAT, pour la SECONDE EDITION du ONE MAN FEST, traditionnel festival dédié aux « One Man & Woman Band » autrement dit « les Hommes-Orchestres », organisé par ZONE51 et HIERO COLMAR, en collaboration avec l’ARSENAL SAINT-HILAIRE.

Le programme : 

-> VENDREDI 01 AVRIL 2016 – ARSENAL SAINT-HILAIRE, CENTRE-VILLE –  SELESTAT
Country, rock traditionnel, et blues trash, à l’honneur , avec REVEREND BEAT-MAN et THE BLUES AGAINST YOUTH.
Prix d’entrée libre.

REVEREND BEAT-MAN :
REVEREND BEAT-MAN n‘est pas seulement un One Man Band, c’est un missionnaire en mission pour l’égliseblues trash
Muni de sa guitare, d’une grosse caisse et d’un charleston, il nous raconte une histoire à propos de la vie et de la mort, ou encore de l’amour perdu…
La musique du REVEREND BEAT-MANest brute et primitive, entre blues trash,rock’n’roll garage traditionnel, et musique gospel.
C’est une manière à lui de prêcher legospel et le blues trash auprès de tous, et il le fait comme personne d’autre…

THE BLUES AGAINST YOUTH :
One Man Band
débarqué tout droit d’Italie, Gianni de THE BLUES AGAINST YOUTH nous sert un son unique venu tout droit des années 70, entre country rock traditionnel et punk attitude.
Durant ces sept dernières années, THE BLUES AGAINST YOUTH a joué dans plus de 600 shows en Europe et réalisé plusieurs albums et titres, travaillant avec bon nombre de labels indépendants, dont Deer It Yourself Records, label qu’il créa de lui-même par la suite…

->SAMEDI 02 AVRIL 2016 – ARSENAL SAINT-HILAIRE, CENTRE-VILLE – SELESTAT
SAMEDI 02 AVRIL, l’ARSENAL SAINT-HILAIRE accueille DEAD ELVIS & HIS ONE MAN GRAVE, REMY BRICKA : Homme-Orchestre iconique des années 70-80, THOMAS SCHOEFFLER JR, CAMICELA et DEER BOY.
Prix d’entrée libre.

DEAD ELVIS & HIS ONE MAN GRAVE  :
Elvis mort ? Croyez-moi, il y a bien longtemps qu’il a quitté ce monde. Mais il n’en a pas encore tout à fait fini avec nous, et il est aujourd’hui de retour, plus sauvage et plus primitif que jamais ! Il revient dans le grand business durock’n’roll en tant que One Man Band. Fini la mafia de Memphis, les pilules, et Las Vegas ! Un monstre, seul sur scène, jouant de la batterie et de la guitare, et hurlant comme si il n’avait rien à perdre.
Auteur de nombreux albums sortis en Europe et aux Etats-Unis, et jouant un peu partout à travers le globe, DEAD ELVIS s’impose comme l’un des meilleurs One Man Band actuels et est devenu une véritable source d’inspiration pour beaucoup. Son style hanté de rock & roll brûle comme une traînée de poudre et ses fans de tous les genres et de toutes les générations sont de plus en plus nombreux. 

REMY BRICKA :
Deux colombes et une vingtaine d’instruments, RÉMY BRICKA, Homme-Orchestre iconique des années 70-80, porte sa poésie sur le dos et fait découvrir à tous la magie des sons.
Un feu d’artifice fuse de son chapeau, et de sa grosse caisse s’envolent des pétales multicolores au milieu des bulles de savon. De la guitare au tambour, en passant par l’harmonica, la crécelle, les cymbales, la grosse caisse, le mirliton, les clochettes et les grelots, l’ambiance de son spectacle est toujours aussi enchanteresse, et nul ne reste insensible à ses prestations scéniques emplies d’originalité, d’enthousiasme et de sympathie.

THOMAS SCHOEFFLER JR. :
Harmonica, chemise à carreaux, guitare en bandoulière et yodel efficace,THOMAS SCHOEFFLER JR nous transporte, par une voix et un charisme envoûtant, dans une musique aux grands espaces, à la saveur boisée et aux accents hillbilly blues, entre folket blues roots, ballades country légères ou poursuites effrénées. Un mix parfait de blues urbain percutant et de country roots déjantéeTout laisse à penser qu’il arrive directement de son ranch Texan pour nous jouer un bluesrocailleux qu’il s’est inventé.
One Man Band 
strasbourgeois, ses chansons abordent la désespérance, l’errance et l’amour, et laissent souffler un vent venu du sud-est des Etats-Unis.

CAMICELA :
CAMICELA , violoncelliste et chanteuse, nous laisse apercevoir, le temps d’un concert, sa vision de l’amour et des relations humaines.
Ses mots viennent de ses tripes. Sa voix peut être douce comme déchirée, et ses mélodies peuvent être aériennes comme clamées. Son univers est intime, puissant et sincère.
Le public se laisse alors entraîner pour un voyage introspectif.
DEER BOY :
Un cerf venu des profondeurs de la forêt mais curieux du monde, qui tend volontiers l’oreille aux harmonies subtiles et boisées d’un vieux piano ; un garçon enivré par la danse des lueurs citadines mais avide de grands espaces, qui épuise ses nuits au cœur battant d’un beat électro.
D’une seule voix,
DEER BOY réunit ces deux êtres que tout oppose à travers une synthpop charmeuse entre rêverie et bougeotte.
 » De l’espace, du souffle, des courses folles, un lever de soleil sur la clairière, de nouvelles pages à écrire. De l’espoir à partager. « 
Plus d’info : www.zone51.net
Le ONE MAN FEST 2016t

À propos coze

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Depuis maintenant 10 ans, Campus Vert Strasbourg organise chaque année la Semaine de l’Environnement au sein de la capitale alsacienne. Il s’agit d’un événement qui vise à sensibiliser tous les publics et plus particulièrement les étudiants et personnels de l’Université, aux enjeux environnementaux et écologiques.

Une semaine pour se sensibiliser aux enjeux environnementaux à Strasbourg

Depuis maintenant 10 ans, Campus Vert Strasbourg organise chaque année la Semaine de l’Environnement au ...