A Lire!
Accueil » Expo and co » Archives » Féminités de Vladimir Tankovitch et Jessica Preis

Féminités de Vladimir Tankovitch et Jessica Preis

Du 15 au 30 janvier 2016
Vernissage : jeudi 15 janvier 2016 à partir de 19h

Photographe autodidacte, Vladimir Tankovitch développe son travail à travers une recherche minutieuse sur le portrait, élaboré et mis en scène. Il observe, dissèque et rassemble les images dans un mélange extravagant imbriqué de références à la culture pop et aspire à trouver le naturel au-delà du masque. Son objectif n’est pas de présenter la réalité mais de transcender le caractère artificiel de sa beauté. Plus qu’un médium, la photographie est pour lui un véritable moyen d’expression. Aussi, en détournant l’iconographie des médias occidentaux, l’artiste s’applique à questionner la condition de la femme dans notre société contemporaine, afin de dénoncer l’assujettissement banalisé de son image.

Jeune artiste-plasticienne, la pratique de Jessica Preis s’épanouit autour de l’Art Textile, par lequel elle s’applique à questionner le corps, la sexualité et l’identité – en lien avec la bienséance, les tabous, l’individu socialement construit, … -, à travers des productions aux dimensions à la fois organiques et sociologiques. D’un point de vue purement plastique, l’artiste travaille de préférence des petits formats – souvent en volume -, qui lui demandent patience et rigueur, afin d’aboutir à un travail ouvragé dans lequel tissus et fils s’entremêlent de façon délicate, mais dont la douceur apparente s’avère rompre avec les sujets traités. Malgré la mise à distance issue des matériaux qu’elle choisit, ses productions présentent un aspect figuratif indéniable, et elle se plaît à les mettre en scène dans différents espaces, afin de porter ses propos.

L’amitié qui lie ces deux artistes a rapidement été rejointe par le désir de travailler ensemble autour d’une préoccupation commune : l’image de la Femme.
Ainsi, dans l’exposition Féminités, Vladimir Tankovitch présente la série Peintures dans laquelle il s’intéresse à différentes représentations de la femme au moyen d’une dualité entre la peinture et la photographie, tout en soulignant le pouvoir des images.
Jessica Preis, quant à elle, expose ses Bustes, un récent travail qui s’attache aux modifications corporelles à la fois reconstructrices et esthétisantes apposées sur une zone très significative du corps de la femme, sa poitrine.
Cette exposition est également l’occasion pour les deux artistes de mélanger, confronter et jouer avec les similitudes présentent dans l’esthétique formelle de leur pratique artistique respective, tout en faisant dialoguer les contrastes entre l’Art Photographique et l’Art Textile.

(Texte: Jessica Preis)

La Maison Bleue / Dirty 8
3, rue de Guebwiller, 67100 Strasbourg
lamaisonbleue-stbg.com

À propos coze

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Franck Leibovici, vitraux et tampons – l’histoire du pixel

Du 5 octobre au 11 novembre 2018 Vernissage : jeudi 4 octobre à partir de ...