Accueil » Expo and co » Archives » Médecins déportés

Médecins déportés

Du 25 novembre au 4 décembre 2015.
Une exposition qui s’inscrit dans le cadre de la commémoration de la rafle du 25 novembre 1943, à l’Université de Strasbourg, exilée à Clermont-Ferrand.

En 2015, la Faculté de médecine est mise en exergue dans le cadre de la commémoration de la rafle du 25 novembre 1943, à l’Université de Strasbourg exilée à Clermont-Ferrand. À travers l’exposition temporaire « Médecins déportés », installée dans l’Aula du Palais Universitaire, du 25 novembre au 4 décembre, l’Université de Strasbourg souhaite rendre hommage à tous les médecins et étudiants en médecine déportés de l’Université de Strasbourg. Cette exposition retrace les itinéraires de deux médecins, Adélaïde Hautval (1906 – 1988), née au Hohwald, en Alsace annexée par l’Allemagne, qui a fait ses études de médecine et s’est spécialisée en psychiatrie à Strasbourg, fut déportée à Auschwitz et à Ravensbrück, et fut la première femme médecin française nommée Juste parmi les Nations en 1965 ; et Robert Élie Waitz (1900 -1978), nommé professeur agrégé en médecine en 1935 à l’Université de Strasbourg, reconnu pour ses travaux en hématologie et transfusion sanguine, déporté à Auschwitz et à Buchenwald, artisan de l’ensemble hématologique de Strasbourg après la guerre. Au début du conflit, tous deux se sont engagés, l’une au service des malades, l’autre dans la Résistance, avant d’être faits l’un et l’autre prisonniers et d’être déportés dans les camps d’extermination nazis. Tous deux ont laissé des témoignages de leur vie de déporté, de leur pratique médicale en camp de concentration, ainsi que des actes de résistances qu’ils y ont menés. A la Libération et après la guerre, ils ont poursuivi leurs engagements pour soigner ceux qui, comme eux, ont enduré la déportation et honorer la mémoire de ceux qui n’en sont jamais revenus. Grâce à une scénographie immersive, le public pourra suivre les itinéraires de ces deux figures emblématiques de la résistance du corps médical qui, face à la barbarie, surent faire preuve d’un humanisme exceptionnel.

Commissariat scientifique : Christian Bonah, Georges Hauptmann, Anne Rasmussen.

Aula du Palais Universitaire de Strasbourg 
Entrée libre, horaires d’ouverture du Palais universitaire
www.unistra.fr/index.php?id=clermont1943

À propos coze

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

SMITH

Du 21 avril au 23 mai 2020 Vernissage : mardi 28 avril à partir de 19h Le ...