Accueil » Expo and co » Archives » Yves Siffer & Valérie Graftieaux

Yves Siffer & Valérie Graftieaux

Du 4 octobre au 15 novembre 2015
Vernissage  le vendredi 2 octobre à 19h

Yves Siffer / peinture sous verre

Sa peinture est précise et léchée, la présence humaine y est délicatement suggérée. Dans ses natures mortes, l’artiste immortalise les objets insignifiants du quotidien, ceux de la cuisine ou de la table, qui en deviennent intemporels et presque iconiques. L’artiste joue de ses compositions où se mêlent fruits, boîtes en fer oxydées, vaisselle ébréchée avec des contrastes de texture, d’aplats et de transparence. Dans ses œuvres de manière plus large, les fragments de vie émergent de leur environnement urbain ou rural, les stigmates du temps sont magnifiés.

Parcours artistique
Né en 1950, Yves Siffer vit et travaille à Neubois dans le Val de Villé. L’artiste est en Alsace la figure de proue de la peinture sous verre avec près de quarante ans de pratique exclusive de ce type de médium. La peinture est appliquée sur une face (envers) et le résultat se donne à voir de l’autre côté (endroit). Non seulement, le geste est totalement inversé à celui pratiqué avec la peinture sur toile – ce qui est peint sur la gauche est visible à droite, et vice-versa – mais la progression des couches diffère puisque le peintre applique successivement les détails et pose le fond en dernier. Son attrait pour cette technique démarre à ses 13 ans, lorsqu’il reçoit en cadeau une malette de peintures à l’huile. Derrière l’anecdote familiale, c’est le début d’une passion. Yves Siffer se lance quelques années plus tard, en partie de manière autodidacte, mais également guidé par Rudi Grossmann (Sarrebruck, 1906 – Strasbourg, 1974) connu pour ses tableaux de bouquets et de sorcières et seul référent à l’époque de cette technique en Alsace. Les sujets d’Yves Siffer évoluent au fil des décennies en fonction du contexte, de ses découvertes et d’une technicité de plus en plus maitrisée. Aujourd’hui, l’artiste est l’un des plus importants représentants de la peinture sous verre, il expose dans de nombreuses galeries et musées et sa notoriété est internationale.

Valérie Graftieaux / photographie

L’artiste propose des séries photographiques comme on compose un inventaire. Celles réalisées à partir d’éléments organiques permettent, en une série de prises de vues, de rendre sensible le temps qui passe : des Tanins de thé qui laissent leurs empreintes dans le creux de la porcelaine, des Pommes-momies dont les rides et les altérations du temps semblent créer de nouvelles constellations, d’autres fruits encore, où les frottements de la vie dessinent des réseaux ornementaux. On y découvre un autre univers, il suffit d’ouvrir les yeux et se laisser porter. Un monde qui continue à se révéler de manière monochrome, en fragments panoramiques dans les lames des Couteaux-Paysages, ou dans des assiettes rayées par l’usage de fourchettes, cuillères et autres couteaux.

Parcours artistique
Née en 1972 à Orléans, Valérie Graftieaux a étudié les arts plastiques à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et Métiers d’Art à Paris, et à l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg. Elle démarre sa carrière dans le monde de l’édition en prenant en charge le suivi éditorial de livres d’art, pour Hazan et Paris Musées, et du magazine Saisons d’Alsace pour les Éditions de la Nuée Bleue. Ce travail de coordination des publications lui permet de se servir de sa sensibilité visuelle. Depuis, Valérie a quitté l’édition et mène des activités diversifiées centrées sur la création artistique. L’artiste a une prédilection pour la photographie, médium qui favorise son travail exploratoire analytique. Valérie Graftieaux multiplie les champs d’action qui sont autant de moments de partages et d’expériences : résidence d’artiste, exposition ou encore pédagogie auprès du jeune public dans les établissements scolaires.

Etappenstall – Erstein
16 Rue du Général de Gaulle –  Erstein
www.ville-erstein.fr

À propos coze

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La chute du Grand Terrible d’Orian Mariat

Du 29 juin au 21 juillet 2018 Vernissage : jeudi 28 juin à partir de ...