A Lire!
Accueil » Expo and co » Archives » Le cosmos court tout entier en nous – Aurélien Lepage

Le cosmos court tout entier en nous – Aurélien Lepage

Du 5 septembre au 25 octobre 2015
Vernissage le jeudi 3 septembre à 18h30
Viviste guidée le dimanche 27 septembre à 15h

« Peindre consiste pour moi à élaborer un vaste chemin d’errance, avec ses aléas, ses croisements, ses chevauchements de mémoires. Cette errance tient ici de « l’iterare » latine : perte joyeuse, dérive heureuse et pleinement vécue dont la peinture serait tout à la fois le vaisseau et le chemin.

Je tisse mes toiles de motifs et de références disparates comme je tisserais les arabesques d’un tapis ou d’un labyrinthe, multipliant les pistes et les ornements à la manière d’un jardin tout à la fois terrestre et céleste, nouant des voies d’accès, des chemins de traverse et des impasses. Autant de routes que le spectateur pourra choisir de suivre ou non, d’interroger ou de délaisser…

L’exposition se présente ainsi comme un vaste tissage de peintures réunissant des thèmes divers (blasons, planètes, arbres, etc.) : invitation à se perdre au cœur des motifs et des matières, à tirer un fil d’Ariane pour mieux retisser le proche et le lointain, l’infiniment petit et l’infiniment grand contenus au sein de chaque peinture, de chaque instant.

La lenteur est au cœur de mon travail, chaque tableau nécessitant plusieurs mois, voire plusieurs années de réalisation. L’œuvre avance à petits pas, loin de toute impulsivité et de toute gestualité. Temps long et étiré nécessaire pour accéder à soi-même, à l’épaisseur de vie qui nous compose et que nous ne prenons pas toujours le temps de connaître.

C’est cette épaisseur que je tente de rendre visible dans chaque tableau, multipliant les niveaux de lecture et les strates. De fait, une certaine lenteur du regard est requise pour le spectateur : à la lenteur de l’exécution répond une lenteur de l’attention ».

L’ARTISTE

Né en 1982, Aurélien Lepage vit et travaille à Meistratzheim, dans le Bas-Rhin.

Titulaire d’une maîtrise en arts plastiques intitulée « Broder, tresser, labyrinther : pratique de la lenteur » et d’un master recherche en arts plastiques intitulé « Éphémérides : bruissements de geste, bruissements de peinture ».

Inscrit à la Maison des Artistes depuis 2007.

  • 2014 : « Le ciel dans un labyrinthe », 17ème Chemin d’art sacré, Eglise romane Sts Pierre et Paul, Rosheim

  • 2013 : « Jardins cosmiques », Galerie du musée d’art et d’histoire de Diekirch, Luxembourg

  • 2011 : « Le motif dans le tapis », Maison natale de Claude Gellée, Chamagne

  • 2009 : Lauréat du Prix du jeune écrivain de langue française (PJEF) pour la nouvelle intitulée « Un lent vacillement » (parution en mars 2010 aux Éditions Buchet/Chastel à l’occasion du 30e Salon du Livre de Paris)

    http://aurelienlepage.canalblog.com

 

La Cour des Boecklin
17 rue Nationale – Bischheim
www.ville-bischheim.fr

À propos coze

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Cabanes de combat de Philippe Graton

Du 25 septembre au 22 octobre 2019 Vernissage : mardi 24 septembre à partir de 18h30 ...