Accueil » Expo and co » Archives » Image électrique – Regards sur les centrales du Rhin

Image électrique – Regards sur les centrales du Rhin

Du 11 septembre au 1er novembre 2015
Vernissage le 11 septembre à 18h

Image électrique – Regards sur les centrales du Rhin est un projet de résidence de création, et de phase de restitution initiés par le Musée EDF Electropolis et piloté par La Chambre – espace d’exposition et de formation à l’image. Ce projet a pour vocation d’apporter un regard nouveau sur le patrimoine architectural et humain que constituent les sites de productions d’EDF en Alsace, le long du Rhin. Dépassant la relation traditionnelle de la photographie de commande, ce projet s’ancre dans un rapport créatif avec l’image et révèle la charge artistique contenue dans un patrimoine industriel vivant considérable. Cette mission photographique ouvre également la réflexion sur l’importance et l’influence formelle de l’univers industriel dans l’art et dans la société contemporaine. Image électrique permet ainsi d’interroger l’imaginaire lié à la technique et sa charge poétique. Un chantier de réflexion sur le patrimoine photographique d’EDF a par ailleurs été mené en parallèle, en collaboration avec l’historien Yves Bouvier. Cette part historique du projet permet d’éclairer l’histoire de la photographie dans son lien avec l’industrie et dans son rapport avec le tissu économique et social. Ce chantier ouvre également la réflexion sur l’histoire des usages de la photographie en industrie, des commandes photographiques initiées par les industriels français dans les années 30 telles que celle de Robert Doisneau à Renault, à la spécialisation progressive du médium à vocation utilitaire (photographie documentaire, publicitaire, de reportage, de recherche industrielle…) jusqu’à la proposition novatrice à vocation artistique affirmée que représente ce projet.

 

Mathieu Bernard-Reymond
Né à Gap en 1976. Il vit et travaille à Lausanne (Suisse). Après des études de Lettres modernes, M. BernardReymond intègre l’Institut d’études politiques de Grenoble où il suit également des cours à la faculté d’Histoire de l’art. C’est à l’école d’arts appliqués de Vevey où il rencontre les grands maîtres de la photographie contemporaine (A. Claas, J. Fontcuberta, D. Michals, A. R. Minkkinen……) qu’il se passionne pour cette discipline. En 2003, il s’est vu remettre le prix de la fondation HSBC pour la photographie. En 2005, il remportait le prix No-Limit des rencontres d’Arles. En 2006, le salon Paris Photo et BMW lui décernent leur premier prix. En 2009, il obtient le prix Arcimboldo pour la photographie numérique.

 

Léo Delafontaine
Né en 1984 à Rouen. Il vit et travaille à Paris. Léo Delafontaine est diplômé en photographie et en littérature française. En 2011, il réalise pour le festival des Photaumnales un projet sur les trois monothéismes dans la région de Beauvais. Ce projet est publié aux éditions Diaphane avec des textes de Christian Caujolle et de Isy Morgensztern. Son second livre sur les Micronations est paru en septembre 2013, également aux éditions Diaphane avec des textes de Bruno Fuligni et Isabelle Hanne. Il fait partie du collectif France(s) Territoire Liquide. Son travail a été exposé notamment aux Rencontres d’Arles, aux Photaumnales (Beauvais), aux Rencontres de Gaspésie (Canada) et au festival Images Singulières (Sète).

 

Thomas Jorion
Né en 1976. Il vit et travaille à Paris. Le travail de Thomas Jorion s’élabore dans le champ spécifique des bâtiments, de la monumentalité de l’architecture, qu’elle soit délaissée ou en devenir. Son geste photographique explore les rapports avec l’environnement construit en privilégiant des espaces atypiques qu’il nous incite à observer en induisant une réflexion sur la matérialité et la temporalité. Thomas Jorion réalise ses images avec une chambre photographique «4×5» ainsi que des négatifs couleurs. En 2013 il publie aux éditions de La Martinière le livre Silencio. En 2009, il fait parti de la sélection internationale pour le prix Voies-Off à Arles, l’année suivante, son travail a été sélectioné pour la Bourse du talent #44 Paysage. Thomas Jorion a notamment fait partie de la sélection de la première édition d’Archifoto, International awards of architectural photography.

 

La chambre
4 place d’Austerlitz
67000 Strasbourg
Tél + 33 (0)3 88 36 65 38
www.la-chambre.org

À propos coze

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Dazibao de Liu Yi, Xi Wang et Ralf Weber

Jusqu’au 16 février 2019 Par l’articulation et la tension, deux entités se connectent et créent ...