Accueil » Expo and co » Archives »  »Les poussières des autres »

 »Les poussières des autres »

Exposition du 05 juin au 05 juillet 2015
Vernissage 05 juin 2015 à 18h30
Entrée libre

Porte renaud :

Vit et travaille hic et nunc. Né en 1987, il réside à Berlin et vient régulièrement à Mulhouse pour participer aux activités du Séchoir, dont il est l’un des membres fondateurs. Artiste, il développe une pratique sculpturale dont les enjeux sont le corps, la mémoire, et l’inscription du temps dans la matière. Il est également curateur à adsum, initiative berlinoise, et co-responsable du réseau français dédale, structure génératrice et accompagnatrice de découvertes artistiques pour l’action sociale. L’artiste prépare avec « Les poussières des autres » sa quatrième exposition personnelle. Son travail est actuellement visible au centre d’art de l’île MoulinSart à Fillé-sur-Sarthe, près du Mans.

Présentation générale de l’artiste :

« Pratique sculpturale » est l’expression par laquelle je définis globalement ma démarche. Je puise dans un réservoir de gestes. Je puise dans un réservoir de gestes, de références, qui appartiennent à l’histoire de la sculpture. Son champ élargi, comme le nommait Rosalind Krauss, désigne des objets qui ne sont pas uniquement des formes taillées figuratives ou symbolisant le marquage d’un site mais intégrant aussi l’accumulation de matériaux, le détournement d’objets manufacturés et l’espace lui-même pour tendre vers d’objets manufacturés et l’espace lui-même pour tendre vers des dispositifs d’installation. La matérialisation de la durée et comment celle-ci informe et est informée par mon corps est peut-être la constante la plus importante de ma recherche. Elle se traduit par le recours, par exemple, aux empreintes de fossile de trilobite que je réalise dans une matière molle et écarlate, ou à l’invitation que je fais au public de creuser à même une sculpture pour en extraire des fragments, vestiges d’une œuvre précédente. À ce titre, l’archéologie comme référence esthétisée me permet de créer une sédimentation et d’interroger notre relation distanciée à la chair à mesure que celle-ci devient la mémoire d’une autre temporalité. La dimension organique est mémoire d’une autre temporalité. La dimension organique est donc indéniable, elle transpire un besoin de parler de la puissance du corps dans toute sa faiblesse. Transitoires et temporaires, mes propositions sculpturales sont « stabilisées »lors des expositions car « finies » serait un terme impropre pour des œuvres pouvant être recyclées. Cette juxtaposition de couches, qui parfois produit ce que je nomme des frictions temporelles, est rendue possible par l’assistance de protocoles souvent participatifs qui font de ma pratique sculpturale un geste partagé.
« citation extraite du catalogue de l’exposition personnelle de porte renaud hic et nunc, centre d’art île MoulinSart, Avril 2015 »

Présentation du projet :

Pour cette exposition, l’artiste stabilise des propositions sculpturales qui s’inscrivent dans ses dernières recherches autant qu’il réinterprète des pièces plus anciennes. Cette présentation vient ainsi permettre une généalogie dans son travail tout en questionnant le contexte de l’exposition lui-même.

Présentation de l’exposition par le curateur :

« Au plus proche du sol et au plus proche de soi, dans la dualité d’un mouvement où l’horizontalité du monde donné côtoie à angle droit la verticalité de ses artefacts construits, la sculpture de porte renaud, tellurique dans son irruption, hiératique dans sa tenue et organique dans son apparence, conquiert des prises de position où le corps agissant — de l’artiste et par procuration celui du regardeur, est l’étalon-matrice de l’événement de la matière et ce faisant du mouvement de l’être. […] »
Mickaël Roy
Citation extraite de Ses poussières, les vôtres, mai 2015

Présentation du curateur :

Né en 1988, Mickaël Roy est médiateur, curateur, commissaire d’exposition, auteur et critique d’art indépendant. Sa pratique curatoriale élargie est fondée sur l’accompagnement de l’existence des formes artistiques du/en commun par la double expérience esthétique et politique à laquelle invite l’art actuel. En 2014, il est curateur associé de l’exposition de Joséphine Kaeppelin au Ceaac à Strasbourg et il assure en 2015 le commissariat d’un projet en résonance à la Biennale de Lyon avec les artistes Marc Etienne et Benedetto Bufalino. Parallèlement à l’accompagnement curatorial de l’exposition de porte renaud au Séchoir, il assure le commissariat artistique de l’exposition mulhouse(0)ff15 en écho à la biennale jeune création mulhouse015. Il publie par ailleurs dans les revues papier et online Novo, Talweg, Offshore, Branded, Horsd’oeuvre et Mouvement.

 

Le Séchoir
25 rue Josue Hofer
68200 Mulhouse
http://www.lesechoir.fr/

 

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Tomi Ungerer l’Européen

Du 5 juillet au 3 novembre 2019 Le Musée Tomi Ungerer propose de découvrir le ...