Accueil » Expo and co » Archives » Daniel Jung – Germain Sieffert

Daniel Jung – Germain Sieffert

Du 14 au 27 mai 2015
Tous les jours de 14 à 19 heures

Daniel Jung et Germain Sieffert ont décidé de présenter chacun ses sculptures et ses peintures. De l’un et de l’autre cette confrontation met en lumière la singularité de l’expression courant de la toile aux volumes. Compositions abstraites ou très stylisées pour l’un, paysages expressionnistes pour l’autre s’agissant de la toile. Et pour les volumes : assemblages dynamiques de matériaux hétérogènes pour le premier, matières pétries avec force et stridence pour le second.

Daniel Jung

Il nous présente une série de toiles abstraites ou très stylisées, réalisées à l’acrylique dans une grande variété de formats, accompagnée de volumes composés de différentes matières : papier, carton, bois, verre… Dans son répertoire habituel, on trouve encore : chambres à air, bouteilles en plastique et récupérations diverses. Un point commun réunit ces pièces, peintes ou assemblées : elles ont toutes quelque chose à voir avec des processus gestation déployés dans l’espace. Elles résultent de proliférations organiques ou cristallisations minérales.

L’écriture pricturale s’organise par contrastes de couleurs et de valeurs, mais s’appuie surtout sur les marques d’une ample gestuelle, spatialisée et mise en scène. La même inspiration guide l’assemblage des volumes, avec un résultat toutefois très différent : les papiers colorés, roulés et collés sont organisés en jailissements dynamiques. Les assemblages de verres et de bois, plus stables mais tout aussi intéressants, portent la trace de cristallisations plus lentes et d’intensité plus basse.

Germain Sieffert

Son univers pictural est proche des courants expresionnistes qui, à partir du début du XXème siècle, ont parcouru tout l’art moderne et contemporain. Ce n’est pas tant par les choix des couleurs que s’exprime cette parenté de style, que par la fulgurance de l’expression et de l’exécution. Il en résulte une écriture intensément jetée sur la toile, dans l’imminence de l’instant. Les volumes sont de la même eau : des têtes, des coprs. La figure humaine y est omniprésente. La matière en est heurtée, brutalisée et cognée, comme pour forcer chaque pièce à crier son étincelle de vie.

AIDA Galerie / Maison d’ Art
130 grand rue
67000 Strasbourg
tel : 03 88 32 40 39
www.aida-galerie.com

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L’épopée Leclerc, l’aventure continue

Du 13 septembre au 17 novembre 2019 Exposition visible uniquement le mercredi après-midi La 2e ...