A Lire!
Accueil » News » REGARDS À CONTRE-JOUR – De Ant Hampton et Tim Etchells

REGARDS À CONTRE-JOUR – De Ant Hampton et Tim Etchells

Regards à contre-jour se déroule dans un espace public en deux temps et ne concerne qu’un seul participant. C’est une performance de 45 minutes qui appelle le futur en regard du passé : un passé que l’on évoque au droit de notre regard, là où on est assis, devant une fenêtre de la Médiathèque André Malraux.

Équipé d’écouteurs et regardant vers Neudorf, le participant dispose sur la table de lecture d’un vieux journal, de la presse du jour, d’un livre mais aussi de photos d’archives du quartier, de cette rue, de ce point de vue spécifique. Peu à peu, il compare ce qu’il voit à ces photos d’hier et une voix le guide dans le passé tumultueux du lieu qu’il regarde.

Changement d’espace : invité à se lever, le participant se dirige vers un autre point de vue de la bibliothèque, en tenant un autoradio contre lui. Démarre alors un voyage auditif et sensoriel, où les lignes du passé font place à celles de l’avenir, mais dans une dimension égale : il est ainsi projeté « historiquement » au coeur du monde à venir.

Du mardi 24 mars au jeudi 30 avril 2015 –  Tous les jours de 12h30 à 17h35 (Relâche : dimanches, lundis et vendredi 3 avril) à la MÉDIATHÈQUE ANDRÉ MALRAUX de Strasbourg.
Représentation toutes les 20 minutes  –  Réservation obligatoire!

www.maillon.eu

 

Biographies : 

Ant Hampton : 

Né en 1975 à Fribourg (CH), Ant Hampton est de nationalité britannique. Son tout premier projet voit le jour en 1988 au sein du collectif Rotozaza, qui mêle performance, théâtre, installation, intervention et écriture et s’articule souvent autour de scènes improvisées interprétées sur scène et dans l’espace public par des performeurs invités. Le dernier travail du collectif autour de Ant Hampton et Silvia Mercuriali, Etiquette, créé en 2009, marquera la fin de Rotozaza et initiera tout en même temps la série Autoteatro. Depuis, Ant Hampton a créé de nombreux projets avec Glen Neath, Joji Koyama, Isambard Khroustaliov, Tim Etchells, Gert-Jan Stam et Britt Hatzius. Leurs productions ont été traduites en plus de 48 langues et déclinées dans plusieurs versions. Il a également été associé à Manifesta7, Biennale d’art contemporain, pour le projet « scénarios projetés » et a collaboré à des projets du chorégraphe Jérôme Bel et du collectif Forced Entertainment. Plus récemment, il est intervenu dans différentes écoles d’art telles que MAKE (Irlande), a.pass (Belgique), Sound Image Culture (Belgique), DasArts (Pays-Bas). La série Autoteatro, initiée avec Etiquette de Rotozaza, explore un nouveau type de performance à laquelle participent des spectateurs qui font ainsi partie intégrante du processus artistique. En suivant des instructions audio, visuelles et/ou textuelles, les participants influent le cours de la performance. Ainsi, les projets Autoteatro deviennent des performances auto-générées.

Tim Etchells : 

« Mon travail est fondé sur la performance, mais aussi sur les arts visuels et la fiction. À travers ces différentes disciplines avec leur champ propre, j’ai l’impression que de nouvelles possibilités s’ouvrent à moi : elles me permettent de mettre en lien plusieurs idées en prenant des chemins différents, en espérant m’approcher ou au contraire m’éloigner des thématiques et expériences qui m’intéressent habituellement – pour aboutir à une nouvelle perspective.

En matière de performance, c’est la présence qui m’importe, la succession d’événements dans un lieu et un temps donnés. En ce qui concerne la fiction, je cherche de nouvelles approches de l’histoire et du personnage, tout en explorant les possibilités et limites du langage.

Nombre de mes projets sont collectifs. J’ai dirigé Forced Entertainment basé à Sheffield (Royaume-Uni) depuis sa création en 1984. J’ai également collaboré, par exemple, avec le photographe Hugo Glendinning, l’écrivain Adrian Heathfield et les artistes Vlatka Horvat, Asta Groting, Elmgreen & Dragset, Franko B, les chorégraphes Meg Stuart et Wendy Houstoun et la danseuse Fumiyo Ikeda. »

À propos coze

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Du 22 au 25 août, six équipes du plus haut niveau européen se rencontreront au Rhénus Sport de Strasbourg pour la 26e édition de l’EuroTournoi Handball.

Le top du handball européen à Strasbourg pour la 26e édition de l’EuroTournoi

Du 22 au 25 août, six équipes du plus haut niveau européen se rencontreront au ...