Accueil » Expo and co » Archives » Véronique Arnold – Dessins d’ombre

Véronique Arnold – Dessins d’ombre

Du 10 avril 2015 au 31 mai 2015

Véronique Arnold est une artiste mulhousienne qui conçoit des installations de tissus sur lesquels elle brode des textes, des images… ou avec lesquels elle emballe des objets anciens en les reliant à des lectures. L’artiste suisse Edmondo Woerner s’associe à cette exposition en présentant deux installations.

Le mythe de Dibutade comme concept de l’exposition

«En utilisant lui aussi la terre, le potier Butadès de Sicyone inventa le premier l’art de modeler des portraits en argile ; cela se passait à Corinthe et ce fut grâce à sa fille, qui était amoureuse d’un jeune homme ; comme il partait pour l’étranger, elle entoura avec des lignes l’ombre de son visage projeté sur un mur par la lumière d’une lanterne ; sur ces lignes son père appliqua de l’argile et fit un relief et, l’ayant fait sécher, il le mit à durcir au feu avec le reste de ses poteries. Cette oeuvre, dit-on, fut conservée au Nymphaeum jusqu’à l’époque du sac de Corinthe par Mumius…» Texte de Pline dans Histoire Naturelle
Comme Butadès, Véronique Arnold met en évidence les traces de ce qui disparait. Ses oeuvres (robe brodée, toiles brodées, dessins…) feront écho à des objets anciens qui au-delà de leur matérialité, peuvent être considérés comme traces de ce qui n’est plus.

L’ombre de Darwin, Emilie Dickinson et Humbolt

L’artiste proposera des installations intégrant des objets provenant du Musée Historique (armoire, machine à écrire…), de l’Ecole de Chimie (minéraux), du Musée Unterlinden et de la Mairie de Sausheim (épées), du Musée d’Histoire Naturelle de Colmar (coraux), mis en relation avec des grands noms de la science et de la littérature : Darwin, Emily Dickinson, Humboldt…
«Certains objets ont le pouvoir de susciter des pensées, des rêves, des songes, et par là des oeuvres qu’on dit d’art… L’art comme un essai de retrouver en songes ce qui a disparu, ce qui ne cesse de disparaître à chaque instant…» Véronique Arnold

Une exposition entre rêve et réalité

Ce travail de création inédit puisqu’il n’a jamais été présenté auparavant, et de minutie, qui a nécessité jusqu’ 5000 m de fils (prêtés pour beaucoup par DMC), permet au public de découvrir des oeuvres qui dégagent une vraie poésie. Ces objets anciens et les personnalités qui ont inspiré l’artiste retrouvent une seconde vie dans ce songe où les objets et les pensées dialoguent. Une exposition pleine de sensibilité dans laquelle le visiteur pourra se laisser bercer par des émotions littéraires, scientifiques et artistiques.

Cette exposition s’inscrit dans le cadre de 2015, année suisse à Mulhouse. De nombreux partenaires s’y sont associés : le Service Universitaire de l’Action Culturelle de l’Université de Haute Alsace., la Galerie Buchmann de Lugano et la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Alsace.

Musée des Beaux-Arts de Mulhouse
4 place Guillaume Tell – Mulhouse
www.musees-mulhouse.fr

À propos coze

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Une donation exceptionnelle. Tableaux, dessins et gravures (xvi-xixe siècles) de la collection Poitrey-Ballabio

Du 22 novembre 2019 au 24 février 2020 Constituée durant près de trente ans, la collection ...