A Lire!
Accueil » Expo and co » Archives » SPRINGTIME – Francois Fries

SPRINGTIME – Francois Fries

Exposition du 22 Mars au 3 Mai 2015
Vernissage en présence de l’artiste le samedi 21 Mars à 17h

Le parcours de François Fries est celui, atypique, de va-et-vient permanent entre la peinture, le cinéma et l’écriture. Au début des années 80, tandis qu’il termine ses études de philosophie et d’histoire de l’art, il s’essaie déjà, et avec assiduité, à la peinture. Bien qu’ayant tissé un lien intime et constant avec la peinture, il se tourne vers le cinéma. Tandis qu’il collabore avec une des plus grandes maisons de production françaises, il partage, avec quelques amis peintres un grand atelier au Kremlin-Bicêtre, à Paris. Il expose régulièrement dans le cadre de salons et d’expositions collectives telles que le Salon de Montrouge, Jeunes Peintures ou Courants d’art… Au début des années 90, il lance sa propre maison de production, ses nombreux courts-métrages, documentaires ou premières oeuvres, sont amplement primées dans les festivals internationaux. Le besoin de revenir à une pratique artistique plus solitaire, soustendue d’enjeux plus personnels, se précise de jour en jour. Au début des années 2000, François Fries décide de se consacrer de manière exclusive à la peinture. Collaboration avec des architectes Sa créativité et sa capacité d’œuvrer en grands formats lui permettent de collaborer avec des designers et des architectes. Récemment, il a travaillé avec Sybille de Margerie en réalisant des œuvres remarquables pour l’Hôtel de Paris à Saint Tropez

SPRINGTIME

Au premier abord, les œuvres de François Fries semblent autant de variations sur un même thème. Mais se découvre peu à peu au regard attentif, le désir qu’a l’artiste de maintenir, si ce n’est d’ériger en valeur, la trouble beauté du flou, de la tension des contraires et des entre-deux. Son travail actuel apparaît comme une synthèse de questionnements esthétiques récurrents que François Fries cherche à résoudre depuis de nombreuses années : comment exprimer à la fois l’intensité colorée et la transparence ? Le lisse et la profondeur ? Le plein et l’espace ? L’instantanéité et la fluidité ? Le mouvement et la peinture ?

Dense et mystérieux D’expérimentations en expérimentations, de séries en séries, se dessine peu à peu un univers pictural dense et mystérieux, fluide, inquiet et tendre, dans une quête perpétuelle entre recouvrement et effacement. Les peintures de François Fries semblent tendre vers l’abstraction. Il tente de fixer, de représenter le fugitif et l’évanescent, un entre-deux ni tout à fait abstrait ni réellement figuratif. Mais dans ces all-over, il est aisé de projeter quelque motif végétal…auquel ne ressemble pourtant aucun bouquet, aucun feuillage. La figuration dans l’œuvre de Fries est donc ailleurs : dans la sensation d’une réalité floue, ou plus exactement dans l’impression ténue de ce qui reste. L’univers pictural de François Fries tient de cette nostalgie.

Radial Art Contemporain
11b, Quai de Turckheim
67000 Strasbourg –
+ 33 661 14 53 26
radial-gallery.eu

 

À propos coze

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Yummi de Achim Vogel Muranyi

Du 24 février au 11 avril 2018 Vernissage : vendredi 23 février à partir de ...