Accueil » Expo and co » Archives » Des Années de Silence

Des Années de Silence

Du 23 janvier 2015 au 29 mars 2015.

1987. Année de naissance de Syrlybek Bekbotayev. Nous sommes encore en pleine Perestroïka mais le marché dictera bientôt sa loi au pays. Un artiste, parmi une vingtaine, émerge et ouvre une petite brèche dans le silence. De ses ancêtres à la vie monotone et poétique – histoires de tissages et d’oiseaux – aux déplacements des populations et de l’information, Syrlybek énumère les « syndromes de l’impuissance apprise ». Ou comment l’art ne doit pas renoncer. Avec sa série « Big informations », Syrlybek Bekbotayev fabrique des mises en scène qui dénoncent l’absence et le manque d’informations. L’information manipulée, l’information tuée ou encore transformée. Il esquisse ses idées. Dessine les décors, les dispositions et les mouvements des personnes. Et, après une réflexion bien murie, il part à la rencontre de ces gens issus de régions éloignées des villes, reclus et repliés sur eux-mêmes, en quête de son modèle, ce visage typique qui l’interpelle et se démarque d’autres expressions. Puis, le modèle pose, et le photographe saisit son image. Ces photographies nous parlent de ces gens qui ne prennent connaissance de l’information qu’au travers du prisme de la censure, de la manipulation des médias et des programmes des chaînes locales marquées par les propagandes traditionnelles. Mais, l’information, la grande information, celle qu’ils pensent être objective et indépendante, cette information-là, elle n’arrive pas jusque chez eux. Pour ces mises en scène, l’artiste invente une version nouvelle et originale de la BBC ; une BBC d’Asie centrale qu’il donne l’occasion à chacun de ses modèles de s’approprier et de découvrir le temps d’une prise de vue. Le C s’orientalise. Croissant de lune de l’Islam, élément d’ornementation propre au Kazakhstan, ce croissant investit d’autres sphères et intègre le monde de l’information, en évoquant l’idée du déplacement de la communication. (…) On est au Kazakhstan. Entre interrogations politiques, critiques, doutes et poésie, le jeune Syrlybek Bekbotayev crée des narrations. Il présente des visages, raconte des histoires, mêle tradition et modernité et témoigne de réalités. Dans les vastes steppes aux horizons lointaines, les populations nomades poursuivent leur voyage, les autres entreprennent la route pour un ailleurs inconnu, amer, et les derniers demeurent sur place et tentent de s’ouvrir au monde. « Des années de silence ». Enfin, une voix parmi d’autres.

L’exposition est réalisée en collaboration avec Apollonia, échanges artistiques européens, dans le cadre du projet e.cité – Almaty / Kazakhstan.

Syrlybek Bekbotayev est né à Konurtobe, Kazakhstan en 1987. Il vit et travaille à Almaty (Kazakhstan). Syrlybek Bekbotaev appartient à la nouvelle génération de photographes et vidéastes de la scène contemporaine d’Asie centrale. En 2010, il obtient son diplôme du département d’Arts graphiques à l’université d’Ahmet Yesevi. En 2012, il intègre le groupe d’artistes Kyzyl Traktor (tracteur rouge) avec lesquels il développe un discours critique et boucule les traditions. Syrlybek Bekbotayev a exposé dans de nombreuses expositions collectives et a reçu en 2014 « The Sovereign Asian Art Prize ». Il présente à Stimultania sa première exposition personnelle.

Du mercredi au dimanche de 14h à 18h30.

> STIMULTANIA – Strasbourg

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Humain/Divin de Pierre Gangloff

Du 29 juin au 22 septembre 2019 Vernissage : vendredi 28 juin à partir de ...