A Lire!
Accueil » News » Giboulées 2014 – Journal de bord d’une bénévole – Part 1

Giboulées 2014 – Journal de bord d’une bénévole – Part 1

Samedi 22 mars 2014

Le festival des Giboulées s’ouvre le samedi 22 mars 2014 au Hall des Chars à Strasbourg. C’est la 24ème édition de cet événement dédié aux arts de la marionnette. Alors que ce mot était initialement accolé aux Giboulées, il se transforme aujourd’hui pour laisser place à la biennale internationale corps-objet-image, un triptyque permettant de renouveler l’approche de la marionnette, de l’interroger, de l’approfondir en transgressant les frontières tant matérielles qu’immatérielles.

Ce changement s’opère sous l’impulsion du directeur du TJP depuis 2012, Renaud Herbin, qui explique que « le nom de la biennale évolue pour mettre les mots au travail ». Bousculer les disciplines, les statuts, créer des interférences entre les acteurs du monde du spectacle et des arts en préparant leur mélange, telle est l’orientation que choisit de suivre ce marionnettiste aguerri, malgré les réticences de certains strasbourgeois. Il ouvre donc le festival sur ces mots, dehors, devant le Hall des Chars.

Nous, les bénévoles, sommes venus chercher nos sacs de toile et nos tee-shirt. Des badges complètent notre panoplie, nous faisons, pour une semaine, partie de l’équipe du TJP. Après quelques touches sucrées, c’est l’estomac contenté que les spectateurs peuvent pénétrer dans le Hall des Chars où les attend l’installation Fama, une jungle fabuleuse parsemée d’arbres de matelas enroulés aux branches balais, de coussins duveteux et colorés, de tiges de bois talonnées par des pneux, de cartons. Des ampoules faiblement allumées pendent sous de de longs fils que l’on peut balancer. La salle est sombre, sauvage, insulaire.

Des gens sont allongés, assis, debout, des enfants, des adultes, ils marchent ou pas, ils attendent ou contemplent. Des écrans déversent de part et d’autre de la salle des images de femme, une femme, ou deux, qui se contorsionnent, l’une après l’autre, dans des espaces vides, qui se tordent, entre de rares meubles, ou sur le sol, nues, vêtues. Des images de nature aussi, la mer par exemple, tout cela rythmé par de la musique, par les voix des danseurs.

Car aujourd’hui, et aujourd’hui seulement, se tient, au cœur de cet espace, la performance de la compagnie La Zouz dirigée par le chorégraphe Christophe Haleb. Cinq danseurs se désarticulent au centre de la salle. Quand j’entre, l’un d’eux vocifère des paroles, des mots, en français, en anglais. Ils beuglent parfois, s’accrochent aux arbres, aux gens, se trainent, leurs vêtement s’effilent, ils se déshabillent, leur pupilles sautent, leurs muscles aussi. Tous ont de la barbe, comme des Robinsons qui singent le public et s’y agrippe, ils poussent les gens, se convulsent. De grands cartons parsemés de triangles pré-pliés leur serve de robe, d’enveloppe, de cocon, ils les déchirent parfois, l’un d’eux en fait des patins à glaces, un autre s’en couvre la tête. Soudain on ne les voit plus, puis voilà qu’ils se tiennent derrière vous, ils surgissent, vous touche, ils n’ont pas peur de vous regarder, vous êtes eux, ils sont vous.

On vit le spectacle en se demandant si la troupe ne sera pas doublée des ébullitions de membres du public, d’expressions impromptues. Car ainsi stimulé, le spectateur pourrait sortir de ses gonds, sans colère. Mais il demeure tout de même massifié et timide, confortable, pourtant, au milieu de ces hommes sauvages. Il se tourne et se meut au rythme des gestes des danseurs. Quand les lumières s’épaississent, tout le monde applaudit, tout le monde s’applaudit, pour la construction d’un rêve.

L’installation plastique Fama reste en place jusqu’au dimanche 30 mars 2014. Informations complémentaires cliquez ici!

Texte & photo : Sara Zaïmov

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Graine de Cirque vous donne rendez-vous sous ses chapiteaux du 16 au 23 décembre, pour la quatrième édition du festival Noël en piste !

Noël en piste avec Graine de cirque

Graine de Cirque vous donne rendez-vous sous ses chapiteaux du 16 au 23 décembre, pour ...