A Lire!
Accueil » News » Artiste » Studio 923a

Studio 923a

Capture d’écran 2014-02-20 à 10.49.54

Fiche d’identité :

Nom : Studio 923a
Age : 50 ans (ce n’est pas de l’anti-rides, juste un simple calcul…)
Dans son casque : The good, the bad and the queen, Atoms for Peace, Iron Maiden, Indochine, Stromae et Radio Nova
Spécialité : Design graphique
Ses QG à Strasbourg : Le Kitsch’n’bar, le Salon de thé Grand’ Rue
Site web : 923a.blogspot.com / neufdeuxtroisa.fr

________________________________

Autour d’une bière dans un bar ou entre deux verres en soirée, ça aurait été pareil. Notre rencontre avec le Studio 923a, avec à sa tête les deux acolytes Jérémy Joncheray et Thomas Oudin, était placée sous le signe de la détente, de la convivialité et de l’échange. Invités dans leurs locaux sur les quais, notre journaliste et notre photographe ont rencontré ce duo d’artistes à la blague facile, à la discussion ouverte, mais surtout au talent certain. Parole de scout !

Nancéens d’origine, Jérémy et Thomas se sont connus au lycée, en seconde, pour finalement se retrouver dans la même classe de MANAA (mise à niveau d’arts appliqués).
Là-bas, ils ont travaillé ensemble sur des projets divers : de la peinture, du graphisme, des micro-sculptures, des vitrines et autres supports en tous genres.
Formant un collectif de quatre personnes, avec une troisième graphiste et un designer d’objets, les « c’est pas bien » – oui, comme la chanson des Fatals Picards – se sont lancé le défi de réaliser une exposition. Et ça a payé.
Ensuite tous séparés pour leurs formations en BTS, ils continuaient tout de même de se voir quelques jours tous les trois ou quatre mois avec un seul mot d’ordre : le travail intensif, non-stop.
Et pour conclure leur carrière scolaire en beauté, nos deux artistes ont fini par un diplôme supérieur d’arts appliqués, accompagné de résidence. Après quelques travaux individuels, le binôme a jeté son dévolu dans ce projet de studio.  Il fête maintenant ses deux ans et demi d’existence, et ils nous en voient ravis !

Kézacoze ?

Un nom original les caractérise, et ce n’est pas peu dire. Studio 923a tire son identité d’un code, rien que ça. En effet, en 2007, une réforme pour les codes APE sort au grand jour : le code des activités artistiques couvrant un domaine d’activités bien trop large, il est décidé de segmenter les métiers. Mais notre collectif faisant justement de tout, du graphisme au design en passant par la plastique, s’approprie alors ce nom de code : le Studio923a est né, merci l’INSEE.

Leur travail

Pour caractériser leur travail, il ne faut pas se focaliser sur une spécialité. Jérémy et Thomas tirent certes leurs spécificités dans le graphisme imprimé, notamment autour de la typographie, mais ce n’est pas pour autant qu’ils ne se contiennent qu’à un domaine.
Loin d’être dans le graphisme d’auteur, le Studio 923a est dans un rapport contextuel, où le travail peut se faire autant avec une grande entreprise qu’une petite boutique de quartier. La scénographie reste un des domaines qu’ils affectionnent particulièrement, de par le rapport d’échelle qui se veut différent, d’un simple écran d’ordinateur à des murs de 12 mètres de long par 3 mètres de haut.
Côté couleurs, nos deux compères ne se limitent pas à un champ d’accès et ne s’imposent aucune lignée chromatique.  Par contre, pour la question de s’imposer des règles, Jérémy et Thomas tentent de respecter des rythmes en journée, histoire d’être productifs, crédibles, et de favoriser l’expérimentation d’autres choses, à côté.

ensan_4

LEUR UNIVERS

Pour leur processus créatif, le Studio 923a fonctionne en ping-pong : le client exprime une demande, nos graphistes y répondent, ils s’échangent des fichiers, jusqu’à obtenir un résultat satisfaisant pour les deux parties. Parmi leurs clients, on note leur premier, toujours fidèle au poste, la MJC du Verdunois, mais aussi des écoles comme la HEAR, celle d’architecture, des magasins…
Milieux éducatifs, hospitaliers ou carcéraux, rien ne les arrête. Ce sont également des workshops qui ont forgé leurs expériences, et leur réputation. Et c’est sans compter leur collaboration avec le designer Philippe Riehling, réputé pour sa démarche autour de l’éco-conception !
En fait, qu’ils soient en projet avec un développeur, un scénographe ou une nameuse – si si, ça existe, ces personnes qui développent des noms – nos deux artistes sont enchantés par toutes sortes de propositions.

D’ailleurs, ils n’ont à ce jour aucun festival strasbourgeois à leur actif, alors à bon entendeur…

indo_2

Leurs actualités

Créateurs de l’identité de Goodvibes, vous aurez l’occasion de la retrouver à l’ouverture prochaine de la boutique, début mars.

Toujours en hyper-centre, le Studio 923a participe à l’identité des Rolling Deep Party, tous les troisièmes vendredis du mois au Mudd Club. Et nostalgiques des bancs de l’école, Jérémy et Thomas travaillent actuellement sur la brochure éditée pour les portes ouvertes de l’école d’architecture de Strasbourg.
Mais comme Coze étend ses frontières à l’Alsace, on vous doit de vous parler également du projet des deux compères pour les Vosges du Nord, et même bien plus loin, celui du développement de l’identité graphique du Musée de l’Armée aux Invalides à Paris.

En tout cas pour suivre leurs actualités, l’envers du décor de leur travail et l’évolution de leurs projets, à la making-of d’un film, une seule adresse, c’est 923a.blogspot.com !

1234015_542521712513490_1345645514_n (1)

 

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Désormais le rendez-vous incontournable des mordus du joystick, Start to Play, le premier festival du jeu vidéo et de l’e-sport à Strasbourg, revient pour une 6e édition du 23 au 25 août au CCI Campus.

À ne pas manquer : Start to Play – Le rendez-vous des férus de jeu vidéo et de e-sport revient pour une 6e édition !

Désormais le rendez-vous incontournable des mordus du joystick, Start to Play, le premier festival du ...