Accueil » News » Cinéma » Le Loup de Wall Street

Le Loup de Wall Street

Comme un cadeau de Noêl, Le loup de Wall Street est sorti le 25 décembre. Film très attendu, le dernier Scorsese a bousculé le box office français du début d’année. Biopic à gros budget, ce long-métrage retrace la vie du richissime Jordan Belfort, golden boy des années 90.  Retour sur ce chef d’œuvre rythmé par l’argent, le pouvoir, les femmes et la drogue.

Librement inspiré du livre écrit par Jordan Belfort, coursier en bourse qui a monté sa propre boîte avant de tomber dans tous les excès et les geôles du gouvernement, Le Loup de Wall Street met en scène Leonardo Di Caprio dans un rôle qui lui va à ravir.
Collaborant pour la cinquième fois (déjà !) avec Martin Scorsese, notre Jack préféré livre là une performance artistique incroyable. En courtier décisionnaire, en simple camé ou encore en éternel fêtard, Leonardo Di Caprio sait clairement tout jouer, et magistralement. D’ailleurs côté acteurs, on notera aussi l’apparition de notre frenchie Jean Dujardin, et celle de Matthew McConaughey et Jonah Hill, tous les trois très investis dans leur rôle respectif.

Durée du film quelque peu critiquée (trois heures), il n’en demeure pas moins que les spectateurs n’ont pu échapper à l’itération d’une insulte : le mot « fuck » a été dit 506 fois, selon les calculs du magazine américain Variety. Record battu, Spike Lee et son film Summer of Sam n’avaient qu’à bien se tenir !

Loin d’être un documentaire sur le monde de la bourse qui aurait pour vocation de décrypter les coulisses de ce système, ce biopic pointe du doigt le mal et la perversion de ce milieu. Ascension rapide, admiration, culte de la richesse, autant de reconnaissances qui finissent en chute monumentale. Mais en véritable cocktail explosif, il divise les spectateurs, certains accusant Scorsese de faire l’apologie des dérives capitalistes et de brosser un portrait bien trop glorieux du monde de la finance.

Quoi qu’il en soit, les détracteurs du film ne peuvent contredire les prouesses cinématographiques des acteurs. D’ailleurs, le réalisateur et DiCaprio se verront recevoir le Vanguard Award au Festival du Film International de Santa Barbara, le 6 février, pour l’intégralité de leur collaboration unique en son genre. Alors à quand le prochain chef d’œuvre signé par le binôme ?

À propos L'Agenda Coze

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La sélection cinéma du mois de juin

CE QU’IL NE FALLAIT PAS MANQUER Fugue d’Agnieszka Smoczynska Après deux ans d’absence inexpliquée et ...