Accueil » News » Artiste » Collectif Downtown

Collectif Downtown

IMG_6187

DOWNTOWN existe depuis 2008. Grosso modo une décennie après leurs premiers émois avec le graffiti. Des émois devenus passion et way of life au fil des lettrages et des bombes épuisées. Le graffiti, vous l’aurez compris est dans l’ADN de chacune des composantes du collectif, le noyau autour duquel gravitent les différents électrons de Downtown. A la base un collectif d’artistes donc, qui se sont retrouvés pour œuvrer à la promotion des arts urbains sous toutes ses formes : organisation d’évènements, rencontres d’artistes, expositions, festivals, concerts. Un seul mot d’ordre qui fera tilt chez les old school aux accents rap : Strasbourg sous les bombes. Issus du milieu graffiti donc, qu’ils côtoient depuis plus de 10 ans, ses membres se sont forgés via leurs voyages aux 4 coins du globe ont voyagé et partagé avec différents artistes européens et internationaux.

BOMBE A RETARDEMENT

Univers d’expression et technique :

« Chaque événement, projet pour lequel nous nous investissons est en rapport de près ou de loin avec le graffiti », qu’il s’agisse de la réalisation d’une exposition, d’un tee-shirt ou bien encore pour la commande d’un particulier. Dans leur manière de travailler, les membres de Downtown ne se fixent pas de barrières et se veulent avant tout « pluri-disciplinaires », dans le sens où ils ne se contentent pas d’employer toujours les mêmes outils. Une remise en question permanente, qu’ils prennent un malin plaisir à développer. D’où la richesse des rendus : du rouleau à la bombe de peinture en passant par Illustrator ou Photoshop, les travaux réalisés sont toujours signés de cette richesse technique. Une expression tout terrain qui leur permet d’avoir une diversité d’interlocuteurs,  et d’intervenir autant auprès d’entreprises et d’institutions que lors de diverses manifestations (festivals, événements…) pour des prestations de décorations, de réalisations de fresques murales aussi créatives qu’artistiques.

IMG_9066 copie

Rapport au public et à la création :

Au fur et à mesure que le public afflue pour assister aux événements et aux expositions du collectif, Downtown continue ses explorations.  Un cocktail détonnant qui va fidéliser et attiser la curiosité de ce public. Une façon de répondre aux attentes d’un public fin connaisseur et devenu exigeant, autant qu’à celles des néophytes qui ne se fient qu’au caractère esthétique des productions. « Avide de bonnes choses le public présent est le parfait exemple du sérieux des événements que nous organisons. Ce rapport que nous entretenons avec lui, ce n’est que le début d’une longue collaboration. »  4 ans d’existence officielle à écumer les événements incontournables et les festivals urbains (sport, art, musique) de la ville,  le NL Contest ou encore le festival Contre Temps pour ne citer qu’eux. Et une propension à s’exporter également hors de nos frontières pour des graffiti events en tout genre, de Saarbrücken à Marseille en passant par ???.  Et les sollicitations ne manquent pas. Pour vous faire une idée, bref récapitulatif non exhaustif  de leur Google Agenda de ces derniers mois : le Marbour Event pour un week end de production sur toile et de vente aux enchères dans un but caritatif, les 10 ans du Hall of Fame de Saarbrucken, choisi par DarkDog pour animer son stand et la customisation de bolides lors de leur DarkDog Moto Tour ou encore la décoration du showroom Puma. Des activités très diverses, mais en gardant à l’esprit leur fil d’Ariane qu’ils suivent toujours scrupuleusement. Et toujours cette relation étroite au voyage et aux échanges, un resourcing permanent qui donne de l’oxygène à leurs projets. Amenez les masques. « Nous sommes tous issus d’univers artistiques différents et c’est ce qui fait la richesse de Downtown. »

SONY DSC

La couv’ :

C’est une illustration realisée avec « Illustrator » représentant une tête de mort qui tient un lettrage entre ses mains. On joue sur le côté macabre du « graffiti is not dead » avec cette tête. Le graffiti n’est pas mort, il vit avec son temps, plus moderne et plus médiatisé que jamais.

On pratique un graffiti qui est à l’image de notre époque avec tous les outils qui sont à notre portée (Illsutrator, Photoshop, etc,…).

Goo s’est occupé du texte (choix de la typo et mise en forme) et Jupe de l’illustration (tete de mort,…). Une parfaite distillation de style et de technique, une création à l’image de « Downtown ».

Exergues :

« Chaque événement, projet pour lequel nous nous investissons est en rapport de près ou de loin avec le graffiti »,

« Nous sommes tous issus d’univers artistiques différents et c’est ce qui fait la richesse de Downtown. »

« Le graffiti n’est pas mort, il vit avec son temps, plus moderne et plus médiatisé que jamais. »

« On pratique un graffiti qui est à l’image de notre époque avec tous les outils qui sont à notre portée »

downtown.asso.fr

Article : Charlotte Baechler

Photo : Thomas Danesi

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Joe Paoli, de la bombe au pinceau

À l’approche des beaux jours, et du festival NL Contest qui prendra place au sein ...