Accueil » News » On en Coze » L’ARES fête ses 50 ans

L’ARES fête ses 50 ans

L’ARES, association des résidents de l’Esplanade, profitera de ses 50 ans pour renforcer sa présence dans le quartier. Jusqu’au 6 décembre 2014, date anniversaire de l’ARES, l’année sera festive avec une cinquantaine d’événements autour d’un thème fédérateur, le « vivre ensemble. »

Mais cette année anniversaire sera surtout l’occasion pour l’association de « remettre en lumière la partie politique du projet de l’ARES » a expliqué Marc Philibert, directeur de l’ARES. Et d’ajouter : « nous allons bien redire qui nous sommes, c’est-à-dire pas juste des amuseurs publics. »
Le contrat d’objectif 2014-2018 va être élaboré ces prochains mois. L’occasion pour l’association de « se requestionner sur la façon de faire » a résumé Marc Philibert. « Les 50 ans nous offrent la possibilité de réfléchir à ce que nous sommes » a poursuivi Paul Souville, vice-président de l’ARES. Et de souligner que « l’ARES n’a pas prétention à tout faire, mais elle interpelle les pouvoirs publics. C’est un acteur fort dans la vie de la cité, puisqu’elle est porteuse des besoins d’un certain nombre de gens.» Le dialogue devrait donc être au cœur des préoccupations de la structure cette année.

Face aux changements, l’ARES souhaite continuer d’être un élément structurant du quartier. « C’est un projet fort, à nous de bien transmettre ça aux nouvelles générations et de leur dire : regardez le bel outil que vous avez à votre disposition, il ne faut pas s’en désapproprier » a insisté Marc Philibert. Et de noter l’importance des 150 bénévoles : « Ce sont autant de veilleurs sur le quartier.» Le directeur l’affirme : « L’avenir de l’ARES n’est pas dans ses services mais dans les gens qui la forment. » Autant de raisons pour faire activement participer les Esplanadiens à cette réflexion commune : comment faire vivre la démocratie citoyenne ?
En créant du lien social et en mutualisant les énergies, l’ARES souhaite être « la colonne vertébrale » de la vie de quartier. Et incarner « un lieu où les problématiques du quartier peuvent être posées et des réponses s’élaborer » précise le directeur.

L’association a été créée en 1964 sous l’impulsion de plusieurs habitants en copropriété de l’Esplanade. Désireux de protéger leur environnement urbain, ils se sont regroupés autour de Jean-Marie Lorentz qui en a été le président durant trente ans. L’ARES accompagne alors la naissance du nouveau quartier de l’Esplanade. C’est donc tout naturellement qu’en 1974, l’association se porte candidate pour gérer le centre socioculturel qui vient d’être créé. A la présidence, Claude Gassmann a succédé à Jean-Marie Lorentz depuis une quinzaine d’années.

Les défis ont certes changés, cependant Marc Philibert assure : « nous sommes sûrs de nos fondamentaux, mais la remise en question ne nous fait pas peur.» Le désir de « transmettre des valeurs qui se rattachent à l’éducation populaire » reste primordial pour l’association.
Renouveler les générations tout en poursuivant un dialogue engagé au fil des années, tel est donc l’objectif que s’est fixé l’ARES pour ce cinquantième anniversaire. Pour ce faire, de nouvelles recrues sont déjà arrivées au comité d’administration.

Un autre dossier important concerne les financements. En plus de ses principaux partenaires financiers, la Caisse d’Allocations Familiales, la Ville de Strasbourg et le Conseil général du Bas-Rhin, l’ARES réfléchit à s’ouvrir à des partenariats privés et souhaite jouer la carte de la mutualisation, grâce au groupement d’employeurs Pérenne. Autant d’enjeux nouveaux qui annoncent des réflexions significatives sur la gestion politique de l’ARES.

A noter que 50 rendez-vous sont d’ores et déjà programmés et répertoriés autour de grands thèmes :
A vivre en famille
Pour tous les publics, tous les âges
La culture
Notre mémoire et notre histoire
Autour du monde et au cœur de la ville
La journée du Vivre Ensemble

Nous reviendrons sur cette programmation au fil de l’année.

Plus d’infos sur l’AREST : http://www.ares-le-site.com/

Texte: Camille Feireisen

À propos coze

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Origines, la 44e création de la compagnie d’Alexis Gruss, à découvrir les 27 et 28 avril au Zénith Europe de Strasbourg, célèbrera les « 250 ans de la piste » et rendra hommage aux créateurs du cirque équestre.

« Origines », la 44e création de la compagnie Alexis Gruss

Origines, la 44e création de la compagnie d’Alexis Gruss, à découvrir les 27 et 28 ...