A Lire!
Accueil » News » Artiste » Collectif Le Bureau

Collectif Le Bureau

blason-bureau

Établi au Bastion 14 (atelier d’artiste de la ville de Strasbourg) depuis Mars 2011, Le Bureau est un collectif d’artistes, de graphistes et de designer.

« Notre volonté au départ était de nous réunir dans un même lieu, pour travailler ensemble ou au moins les uns à côté des autres, d’où notre nom qui désigne un lieu. » « L’aspect sérieux et générique qui se dégagent de ce nom nous amuse, car ils sont en contraste avec la nature de nos projets qui, même s’ils sont fait avec beaucoup de passion et de sérieux, sont loin d’un univers rigide et triste. »

L’équipe est constituée de 4 personnes, aussi différentes par leurs tailles que par leurs spécificités artistiques :

Julia Coffre a une capacité à synthétiser les informations et à les mettre en forme et en image ; Vincent Broquaire, apporte un décalage, de la dérision et son regard de dessinateur ; Vincent Godeau, mécanicien de l’image, joue de la couleur et du mouvement ; Arnaud Finix, chercheur de formes, travaille sur l’approche des choses dans l’espace. Grâce à ces différentes facettes, Le Bureau aborde des projets mêlant graphisme, design, dessin, dispositif  d’installation, etc.

eclairer-le-monde-chaumont

Parcours 

Julia Coffre, Vincent Godeau et Arnaud Finix se rejoignent de divers points de la France et commencent leur périple ensemble à l’École des Arts décoratifs de Strasbourg. Vincent Broquaire, rapatrié un peu plus tard par bateau, les rejoint en cours de route. Lors de leur cavalcade estudiantine, ils se réunissent et s’attachent aux joies du déguisement bien fait, des tranches de rire et bien sûr des arts visuels, plastiques, du graphisme et du design.

Leur désir de coopérer, de créer et de rester ensemble s’est affirmé pendant cette période et c’est au sortir de l’école que naturellement Le Bureau s’est mis en place.

Plus qu’un lieu où les nutella party vont bon train, le Bureau est un QG, un atelier, un lieu d’expériences, où ils travaillent sur des projets communs, mais également de manière indépendante, car ils possèdent tous leur domaine de prédilection. Au Bureau, les brainstormins prennent des allures de pique-nique et de parties de volley, des activités qui sont néanmoins indispensables à leur stimulation créatrice et leur équilibre.

Forts de cette union, ils multiplient les expériences et s’aventurent partout en France pour mener leurs projets et expositions :

2009 :

Balsa/Baudruche, à l’ESAD de Strasbourg – Exposition de Vincent Godeau, Arnaud Finix & Vincent Broquaire, avec Les Commissaires Anonymes

2011 :

Éclairer le monde, à La fabrique, à Chaumont pour le Festival international de l’affiche et du graphisme

Éclairer le monde 2.0, au Théâtre de la Criée à Marseille pour le festival Laterna Magica, avec Fotokino

– Vitrine pour la librairie Apostrophe, à Chaumont (vitrine mécanique et mouvante),

Vincent Godeau, Arnaud Finix

2012

Éclairer le monde, au Musée du Quai Branly, Paris

Automation, à XPO Gallery, Paris 3e, une exposition des membres du collectif : Vincent Godeau et Vincent Broquaire, avec un commissariat de Julia Coffre

Catalogue de Domotique, recueils de dessins de Vincent Broquaire, édité et mis en page par Julia Coffre, publié par XPO Gallery

vitrine-apostrophe-chaumont

Univers d’expression et technique

Le Bureau c’est un peu comme une addition, les compétences  variées des membres du groupe s’assemblent et se complètent selon les projets et de nombreuses combinaisons sont possibles. Un exemple :

un dessinateur + une graphiste/éditrice = un catalogue de dessin

un designer + un illustrateur = une vitrine animée pour une librairie

Au Bureau, on ne reste pas (forcement) assis sur sa chaise à roulette toute la journée, à fixer son ordinateur, on manie aussi bien la souris, le scalpel ou le bon vieux pinceau que la scie circulaire ou le feutre rallongé de 2m50 (on aime bien les défis). Et même si on aime aborder les nouvelles technologies, c’est toujours avec distance et humour, on reste amoureux des livres, du papier qui froisse, mais aussi du bois et du carton… notre base est faites de matériaux simples.

Rapport au public

Ce qui nous importe particulièrement lors de nos exposition ou événements, c’est la bonne appréhension des créations que nous présentons. Ainsi, dans la plupart des cas, nous invitons le spectateur à toucher, gratter, chatouiller, déplacer, jouer avec les œuvres de l’exposition et même fabriquer lui-même des éléments qui viennent les compléter. (Il est arrivé que l’on se suspende au dispositif ou que l’on fasse de la trottinette autour, mais ça n’est pas le but).

Le Bureau aime recevoir lors de ces événements tout ceux qui s’intéressent à ce qu’il conçoit, invente, dessine et propose. Pour cela nous facilitons un maximum l’entrée à nos expositions : rampes d’accès, déambulateurs ou patins en libre service à l’entrée des salles…

expo-automation-paris

Rapport à la création

Le Collectif évolue aux frontières des disciplines créatives. Les œuvres peuvent être en papier, en bois, en vidéo, en photos, en forme de jeux, de livres, d’événements… Et très souvent, elles sont tout cela à la fois. Ce qui nous importe c’est de proposer de nouvelles formes, de créer dans un esprit positif de collaboration et de partage des idées.

Ce qui fait la particularité du Bureau, c’est l’approche globale que l’on a des projets.

«— Quand nous développons une nouvelle exposition ou édition, nous sommes autant les créateurs du contenu, que les graphistes qui communiquons autour de cet événement. Mais également les concepteurs du dispositif d’exposition… Ou encore les scénographes pour la mise en espace dans le lieu d’exposition / de présentation…

— Bon… il est bientôt 16h30, on va goûter ?

— Ouh la oui ! Faut pas perdre le rythme ! »

www.facebook.com/collectiflebureau 

Article : Charlotte Baechler

À propos L'équipe COZE

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Joe Paoli, de la bombe au pinceau

À l’approche des beaux jours, et du festival NL Contest qui prendra place au sein ...