A Lire!
Accueil » Expo and co » Tomi Ungerer, l’artiste engagé

Tomi Ungerer, l’artiste engagé

Du 19 juillet au 10 novembre 2013.

Le dessin engagé est l’une des facettes les plus marquantes de l’œuvre de Tomi Ungerer, même si elle est généralement moins connue,
Cet accrochage réunit dessins originaux et affiches conservés dans la collection du musée. Il témoigne des prises de position de Tomi Ungerer contre la guerre et le racisme, liées notamment aux moments dramatiques de la Seconde Guerre mondiale qu’il a vécus dans sa jeunesse en Alsace. Il témoigne également de sa position critique à l’égard de la politique américaine des années 1960. Les affiches contre la guerre du Vietnam et la ségrégation raciale comptent en effet parmi les temps forts du parcours. Tomi Ungerer n’a cessé de combattre toutes les formes d’intolérance et de totalitarisme, les « Bêtes noires », comme il les nomme, et de militer pour les droits de l’homme et la liberté d’expression.
Les questions environnementales, surtout lorsqu’elles sont liées à l’industrie et à la pollution, font également l’objet d’illustrations. Enfin, son intérêt pour l’Europe, qu’il considère « comme un vaccin contre la guerre » et son engagement pour de nombreuses actions humanitaires et caritatives constituent d’autres volets d’une œuvre profondément ancrée dans son siècle.
Comme il est d’usage depuis son ouverture, le Musée Tomi Ungerer continue en parallèle à ses expositions et accrochages d’ouvrir ses cimaises à d’autres dessinateurs. Cette fois c’est F’Murr, l’auteur de la série-culte de bandes dessinées Le Génie des Alpages, qui dans un autre registre présente des dessins sur la question du nucléaire.

Musée Tomi Ungerer – Centre international de l’Illustration
2, av. de la Marseillaise, Strasbourg
www.musees.strasbourg.eu

À propos coze

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Vestiges / Toucher disparaître croire

Du 14 septembre au 30 novembre 2019 Exposition dans le cadre du cycle Hier c’était demain ...