Accueil » Expo and co » HOMO ERECTUS

HOMO ERECTUS

Du 23 juin au 1er septembre.
Vernissage le 23 juin à 11h.

À partir du 23 juin, la Halle Verrière, ancienne verrerie du village lorrain de Meisenthal devenue haut lieu culturel, abritera l’exposition de l’artiste berlinoise Else Gabriel où elle présentera de grandes installations photographiques. Après les expositions très cotées de Jannis Kounellis (2006), Daniel Buren (2006), Panamarenko (2007), Jan Fabre (2008), Olaf Metzel (2009), Stephan Balkenhol (2011) et Tony Cragg (2012), Else Gabriel est la première femme artiste de renommée internationale à prendre possession de cet espace extraordinaire durant l’été. Si ses œuvres photographiques sont en harmonie parfaite avec l’architecture de la Halle, ce n’est pas seulement dû à leur très grand format : en effet, l’activité industrielle originelle d’antan de ce lieu est mise en valeur par les thèmesmêmes choisis par Else Gabriel, notamment celui de la nature à l’ère postindustrielle ou des sépultures archéologiques apparentes. M. Matthias Winzen sera le commissaire de cette exposition.

Else Gabriel, née en 1962 à Halberstadt, fait partie des artistes allemands dotés d’une polyvalence artistique et intellectuelle hors du commun. Ses installations, ses œuvres photographiques, ses vidéos, ses mises en scène et textes performatifs traitent souvent de thèmes capitaux : capitalisme tardif et histoire de l’humanité primitive, fait de fonder une famille et mort, oppression sociale et affirmation de soi artistique. À chaque fois, une touche de la vie quotidienne suffit à faire tomber avec dérision les sujets importants dans le domaine du profane. Son humour et sa capacité à rendre artistiquement féconds les paradoxes du quotidien et des systèmes, Else Gabriel a su les affiner déjà dans les années 80, grâce au système artistique et académique de la RDA (République démocratique d’Allemagne) en déclin, et ensuite également dans un « Ouest libre », après son départ vers l’Allemagne de l’Ouest (bien avant la chute du mur de Berlin en 1989). Depuis 1991, avec son partenaire Ullf Wrede sous le pseudonyme (e.) Twin Gabriel, elle a usé de son grand art pour des projets de construction (entre autres en 2001 au Bundestag allemand), a pris part et continue de participer
à des expositions de grande envergure (la prochaine : « Weltreise » au Centre d’art et de technologie des médias de Karlsruhe, à partir du 26 octobre 2013). La professeure de sculpture de la « weißensee kunsthochschule berlin » (École d’enseignement supérieur située à Berlin) et mère de deux enfants, intègre, outre son mari, également leurs enfants communs dans ses mises en scène photographiques complexes, comme par exemple dans les œuvres exposées à Meisenthal sous le nom de « Die tote Familie » (« La famille morte ») et « Homo erectus ». Le fait que les enfants trouvent autant de plaisir à se déguiser pour les mises en scène thématiques de leurs parents fait ressortir le côté ludique et le goût anarchiste pour l’expérimental qui caractérisent l’art de Else Gabriel. Cependant, c’est cette joyeuseté même qui incite l’observateur à prendre conscience de l’absurde de ces images, sur lequel l’accent est mis de manière très prononcée : Musulmanes couvertes de la tête jusqu’aux pieds dans un parc berlinois, hommes préhistoriques en habitants ordinaires du paysage industriel actuel, famille au complet comme personnel de culte funéraire antique.

Halle Verrière
Meisenthal
www.halle-verriere.fr

À propos coze

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La bénédiction de Martha Lichtin

Du 4 juin au 1er octobre 2019 Dans le cadre de la 22e édition des Chemins ...