Accueil » Culture et Société » Belle conclusion pour Contretemps

Belle conclusion pour Contretemps

Samedi dernier, c’était la dernière journée de la 10e édition du festival Contretemps. Dix jours durant, les festivaliers auront vogués d’une soirée et d’un évènement à l’autre. Nombreux concerts, streetgolf Contest, DJ SET, apéros et Jam Session étaient notamment au programme de ce festival organisé chaque année par l’association Dodekazz.

Et avant la soirée de clôture du festival, qui a démarrée samedi soir pour se terminer tôt dimanche matin, une Jam Session était proposée samedi après-midi par l’association Nouvelle Ligne au skate-Park de La Rotonde.

Détente au Skate-Park

Qu’est qu’une Jam Session? Un moment de détente avant tout, une compétition pour le fun, une ambiance posée et du beau spectacle de la part des Riders amateurs qui se sont déchainés sur les rampes du Skate-Park.

Skates, rollers, trottinette ou BMX, tels étaient les instruments de prédilection des riders qui, en plus de se faire plaisir, ont également fait passer un bon moment au public, posé tranquillement dans l’herbe et sur les gradins autour du Skate-Park.

Une ambiance musicale était également assurée par DJ Giobbe, qui n’a pas non plus ménagé ses platines pour proposer un son de qualité au public et en même temps encourager les riders.

Mélange de chutes et de réussites,  mix d’enfants, d’adolescents et d’adultes, cette Jam Session était le moment idéal pour tranquillement se préparer à la soirée qui allait suivre : Final beat, la soirée de clôture du festival Contretemps.

Le plus grand dancefloor du festival

Cette soirée impressionnante s’est déroulée Au Colod’Art, un gigantesque bâtiment situé au cœur de la Meinau et généralement destiné aux expositions d’art et ateliers d’artistes. Ambiance et jeux de lumière assurés !

Dans ce lieu urbain et à la fois atypique, il fallait d’abord marcher le long d’un large couloir où se trouvait quelques tableaux artistiques et des palettes empilées les unes sur les autres avec des coussins pour faire office de sièges. Toute une ambiance donc, totalement dans l’esprit d’un lieu originellement dédié à l’art.

Au bout du couloir se trouvait la pièce principale du bâtiment, de très haut plafond, transformée en une immense piste de danse.  Eh oui, le temps d’une soirée, le bâtiment Colod’Art est devenu la plus grande discothèque de Strasbourg. Et comme dans n’importe quelle discothèque, un bar était à disposition pour désaltérer les plus assoiffés.

Ambiance techno

Mais la taille ne fait pas tout car dans une discothèque, c’est le son qui prime.

La soirée Final Beat, de 22 heures à 6 heures du matin, a fait s’alterner 4 DJ différents pour des Sets mémorables. Derrick May, Âme, Juliano et Dam Dam Déo, respectivement américains, allemands et strasbourgeois, ont fait de leur mieux pour conclure ce festival en apothéose avec musique techno et électro, groove et Deep House.

Et au vu de l’ambiance et du public qui s’affolait sur la piste de danse à vive allure, il est certain qu’ils ont réussi en faisant de cette soirée Final Beat un véritable choc sonore. Attention aux oreilles !

Mis à part les DJ et leur musique et sans compter le fait que la soirée était totalement complète et s’est offerte une pleiade de festivaliers déchainés, la vraie star de cette soirée était bien le lieu.

Des conditions optimales

Le bâtiment Colod’Art, en plus d’être gigantesque tout en facilitant les résonnances, était vraiment un personnage à part entière de la soirée et lui donnait toute son atmosphère, bien en adéquation avec la raison d’être de Contretemps : Un festival électrogroove de cultures urbaines.

Et c’est bien pour cela que cette soirée fût mémorable, car du fin fond de la nuit aux premiers frimas du jour, elle su réunir les conditions optimales pour offrir la plus belle des conclusions au festival Contretemps. Celui-ci aura donc soufflé ses 10 bougies entouré de (très) nombreux amis.

Rendez-vous maintenant en juin 2014 pour la 11e édition de ce festival emblématique du paysage culturel strasbourgeois, toujours annonciateur du début de l’été.

 

Page Facebook de l’évènement

 

Article et photos : Philippe Schnee

À propos coze

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mardi soir au Palais de la Musique et des Congrès (PMC) de Strasbourg avait lieu le concert tant attendu de Goran Bregović, compositeur et musicien issu de l'ancienne Yougoslavie, connu comme « la Star des Balkans », et le compositeur des films d’Emir Kusturica.

Nous y étions : Goran Bregović au Palais de la Musique et des Congrés

Un vrai bain d’énergie pour un public séduit Mardi soir au Palais de la Musique ...