A Lire!
Accueil » News » On en Coze » Vernissage et tatouages

Vernissage et tatouages

Mercredi soir, c’était la seconde soirée Off du NL Contest 2013, une occasion d’aller à un vernissage mettant le street art et le graffiti à l’honneur.

Après le concert soul de mardi soir au Camionneur, c’est donc une toute autre ambiance, moins sonore mais plus visuelle, qui attendait les nombreuses personnes venues au salon de tatouage Contraseptik, situé rue de Zurich à Strasbourg.  Celui-ci inaugurait, en partenariat avec le collectif d’artistes Downtown (qui participe au NL Contest chaque année ), l’exposition « Paper & Skin », qui sera à disposition des yeux des visiteurs pendant au moins 3 semaines, voire plus.

Les artistes créateurs des œuvres exposées étaient présents au vernissage. Il sont lyonnais ou strasbourgeois, et sont au nombre de 4:  Khat, Monsta, Russ, – Stom.

Stom, une façon de faire

Stom, le dernier, est un graphiste strasbourgeois. Ses dessins, peintures ou illustrations sont travaillées de manière bien spécifique :

« Je fais d’abord des petits dessins assez simples, que je retravaille ensuite. Ce qui me plait, c’est de faire des petits messages, des trucs pas vraiment cohérents, avec un côté un peu débile. Pour l’exposition, j’ai par exemple dessiné un chien sur un skate, ce qui en soit n’a pas vraiment de sens, mais je lui ai en plus rajouté une queue en forme de saucisse, ce qui le transforme en Hot-Dog. C’est vraiment ça mon style de graphisme ».

On achète ou on tatoue?

Il était possible de se faire tatouer ce « Hot-Dog » par le personnel du salon de tatouage si on le désirait, comme beaucoup d’autres dessins proposés par les artistes. Et cela sera encore faisable pendant toute la durée de l’exposition pour tous ceux qui recherchent un peu d’originalité et désirent avoir une véritable œuvre d’art sur leur peau.

Beaucoup des œuvres de ces 4 artistes avaient également un côté assez noir, représentant souvent des têtes de mort par exemple. L’horreur était cependant à chaque fois tournée en ridicule, avec des petits détails faisant toute la différence et ramenant souvent à ce côté un peu débile, dont Stom est friand. Un petit chapeau et une touffe de cheveux sur une tête de mort, un sourire farfelu sur un personnage de monstre, un petit message donnant un autre sens, beaucoup plus comique, à l’image : « Enjoy » ; « Ni Dieu ni Maître » etc.

Certaines des œuvres exposées pouvaient également être achetées, le plus souvent entre 100 et 120 euros. A savoir ce qui coûte le plus cher, le tatouage ou l’achat? Cela dit, il n’était pas possible de tout acheter ou de tout se faire tatouer. Le choix s’avère donc inévitable pour quiconque serait tombé amoureux de l’une des illustrations ou peintures proposées.

Moment convivial avant tout

Après avoir admiré l’exposition, ce vernissage était aussi l’occasion de se retrouver, de boire une bière et de partager un moment convivial. Tout le monde semblait se connaître et discutait ensemble, de graphisme ou d’autre chose.

Malgré la petite superficie du salon de tatouage Contraseptik, celui-ci a été largement investi par un public amateur des arts de la rue. Dans la rue justement, n’importe qui s’y serait cru s’il n’ avait pas eu les murs du salon de tatouage. Car les œuvres exposées auraient très bien pu se retrouver sur un mur, une façade ou encore à côté d’une voie ferrée.

Cette seconde soirée Off du NL Contest à venir ce week-end rentre parfaitement dans le ton de celui-ci, le graphisme, le street art et les tatouages faisant partie intégrante de la culture des Riders.

Rendez-vous jeudi soir au Mudd Club pour la 3ème soirée Off en prévision du NL Contest de ce week-end. Il s’agira d’une course de vélos d’appartement assortie d’une animation musicale.

Plus d’infos : www.nlcontest.com

Programme des Offs, cliquez ici

 

Article et photo : Philippe Schnee

À propos coze

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Des Cds 2 titres, uniques et numérotés, pour Kamarad

Le groupe Kamarad a présenté, dernièrement, son nouvel EP. Un EP dans une forme originale, ...