Accueil » News » On en Coze » L'Odyssée passe au numérique

L'Odyssée passe au numérique

La Ville de Strasbourg, propriétaire du cinéma Odyssée, procède cette semaine à la mise en place de projecteurs numériques pour ses deux salles.

Avec cet équipement, c’est tout le parc cinématographique de la Ville qui est désormais équipée sur le plan numérique. Le numérique est devenu un procédé de projection incontournable au plan mondial car la quasi-totalité des nouveaux films ne sont plus disponibles que sur ce format. En Alsace, l’ensemble du parc des salles, à quelques exceptions près, a suivi ainsi cette mutation majeure, puisque le support celluloïd 35 mm a pratiquement été constant depuis l’invention du cinéma à la fin du XIXème siècle, passant simplement d’un support inflammable, le « film flamme » comme on l’appelait justement, à un support plus sécurisé – cf. le film Cinéma Paradiso.

Cet équipement numérique a été rendu possible grâce au soutien du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) qui a mis en place une aide sélective spécifique. Après appel d’offre dans le cadre d’un marché qui a été lancé au début de l’automne 2012, le choix s’est porté sur l’entreprise ADDE (Villeurbanne) qui a équipé de nombreuses salles en France, et sur la norme 2K adaptée aux deux salles de l’Odyssée.

Les deux cabines sont équipées en double poste, soit deux projecteurs, un projecteur numérique nouveau et un projecteur 35mm, permettant de projeter des films anciens non (encore) disponibles en format numérique.

Après le confort apporté par le remplacement des fauteuils à l’été dernier, c’est maintenant les conditions de projection qui se trouvent fortement améliorées : en plus des nouveaux projecteurs, c’est tout l’équipement sonore qui est remplacé, ainsi que les écrans eux-mêmes.

Le cinéma Odyssée n’est pas un cinéma comme les autres, puisque son cahier des charges lui impose de ne pas faire concurrence aux cinémas commerciaux, qui ont l’exclusivité des sorties nationales. Sa vocation est de faire découvrir ou redécouvrir des films récents ou anciens, avec une attention particulière portée sur les cinématographies européennes. Ce lieu de culture cinématographique constitue en quelque sorte une cinémathèque, offrant diversité culturelle, mémoire et découverte. Sa programmation, son animation et sa gestion sont confiées à une association, les Rencontres cinématographiques d’Alsace, par voie de délégation de service public, qui a été renouvelée pour cinq ans le 1er janvier 2012..

Les films soutenus par la Communauté urbaine de Strasbourg, comme par la Région Alsace, y sont aussi présentés lors d’une soirée mensuelle, organisée par le Département audiovisuel et cinéma.

Le cinéma Odyssée voit ainsi son avenir assuré pour que les spectateurs, cinéphiles ou non, puissent voir la création cinématographique dans les meilleures conditions possibles. Cela va bientôt faire cent ans que cette salle historique  – qui avait au départ pour nom « U.T. Cinema » (Union Theater), puis après la Seconde Guerre Mondiale « ABC » – a connu sa première séance le 3 janvier 1914. Le cinéma avait arrêté son activité en 1987 et la Ville, sous la férule de Catherine Trautmann, a décidé en 1989 de le rouvrir après rénovation et classement à l’inventaire des monuments historiques, avec un cahier des charges à haute ambition culturelle.

www.cinemaodyssee.com

Source : Ville de Strasbourg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À propos coze

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La Compagnie Mémoires Vives arpente les quartiers populaires de différentes régions depuis 2006. Elle y construit, avec les habitants, des projets de créations partagées, des dynamiques artistiques et culturelles...

Coup de projecteur sur les projets et créations issus des quartiers populaires avec le festival O.Q.P

La Compagnie Mémoires Vives arpente les quartiers populaires de différentes régions depuis 2006. Elle y ...